Paul Biya donne des orientations sur la préparation du budget 2020

vendredi, 26 juillet 2019 15:13 Otric N.

La circulaire signée par le président de la République le 24 juillet dernier indique le parachèvement de certains programmes pour la consolidation budgétaire et la croissance économique.

 

Le président de la République, Paul Biya a signé le 24 juillet dernier une circulaire relative à la préparation du budget de l’Etat pour l’exercice 2020. Dans ce document, le chef de l’Etat fixe les orientations générales de la politique budgétaire, tout en donnant les dispositions pratiques à prendre pour l’élaboration du budget 2020.

 

A en croire Cameroon Tribune, quelques grands dossiers devront être au cœur de l’action gouvernementale au cours de l’année budgétaire à venir. Il s’agit du parachèvement du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance (Planut) et le Plan triennal spécial jeunes ; la poursuite de l’organisation du championnat d’Afrique des nations 2020 et de la coupe d’Afrique des nations 2021. Il faudrait également accorder une attention particulière aux populations des régions affectées par les crises sécuritaires. Il faudra aussi renforcer l’usage du budget programme.

 

Dans les détails, apprend-on, la circulaire du chef de l’Etat poursuit plusieurs objectifs. En 2020, il faudra continuer avec la diversification de l’économie avec notamment la modernisation de l’agriculture et l’industrialisation. L’optimisation des recettes non pétrolières, l’accélération du processus de décentralisation seront aussi les chantiers qui devront interpeller les acteurs publics. Toujours dans le champ des objectifs de l’action publique, le chef de l’Etat prescrit l’atteinte des objectifs de croissance, d’emploi et d’équilibre extérieur contenus dans sa stratégie de développement et projetés par le programme économique et financier.

 

Une vingtaine d’orientations sont aussi données par le chef de l’Etat dans le cadre de la politique budgétaire. Le principal chantier à ce niveau reste la réduction du déficit budgétaire. Pour cela, il préconise l’amélioration de la mobilisation des recettes non pétrolières et une plus grande maîtrise de la gestion des finances publiques.

 

D’après des chiffres donnés en janvier 2019 au cours de la conférence annuelle des responsables du ministère des Finances, en 2016, le Cameroun a enregistré une détérioration de son déficit qui a atteint 6,1% du PIB.  En 2017, il s’est amélioré (4,9% du PIB) grâce à la mise en œuvre du programme économique et financier. Les projections envisagent en 2018 et 2019 des taux à 2,6% et 2,1% du PIB.

 

Aussi, une élaboration consciencieuse du budget est-elle recommandée. Elle a d’ailleurs été entamé il y a quelques jours avec les travaux sur la préparation du budget qui ont réuni les responsables du ministère des Finances et des administrations chargées de la planification et des questions financières dans les différentes administrations publiques du pays.

 

Le chef de l’Etat indique donc que cette élaboration devra se faire dans le respect de principes définis par le nouveau régime financier de l’Etat et des autres entités publiques et en droite ligne des dispositions du décret portant calendrier budgétaire de l’Etat.

 

Otric N.

 

Leave a comment

Economie

Danielle Ngono Efondo Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:13
Cameroun : 15 entreprises forestières suspendues pour exploitation illégale

Le ministre camerounais des Forêts et de la Faune (Minfof), Jules Doret Ndongo, dans un communiqué rendu public, a suspendu…


Innocent D H Publié le jeudi, 14 novembre 2019 12:07
Cemac : La Beac confirme le ravitaillement en pièces de monnaie au cours de ce mois de novembre 2019

Le 08 novembre dernier, l’assurance a été donnée à Yaoundé par Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de la Banque des…


Santé

Danielle Ngono Efondo Publié le vendredi, 15 novembre 2019 09:15
Journée mondiale du diabète : SOS Médecins Cameroun invite le grand public à une conférence sur la maladie le 18 novembre

Hier jeudi 14 novembre, comme chaque année, a été célébré la journée mondiale du diabète. Organisée par la Fédération Internationale…


Marie MGUE Publié le jeudi, 14 novembre 2019 10:55
Santé : Le suicide serait la deuxième cause de décès chez les jeunes

Selon l’Unicef, le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes de 15-19 ans dans le monde. Un…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.