Partenariat : L’Association Internationale pour le Développement apporte une contribution financière au Cameroun

lundi, 15 avril 2019 10:45 Nicole Ricci Minyem

Ce nouveau partenariat a été matérialisé il y a quelques jours, par la signature de quatre accords de financement entre le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire Alamine Ousman Mey et la Directrice des Opérations de la Banque mondiale Elisabeth Huybens.  

 

Cette  enveloppe de  100,7 milliards va être affectée pour l’appui à la  réforme de l’Education, de même qu’aux projets filets sociaux dans certaines régions du pays. Pour les deux personnalités, ce financement  qui bénéficie en plus d’une enveloppe additionnelle de 35 milliards, est la suite de ce qui a été envisagé depuis 2013.

Les régions ciblées sont celles du Nord-Ouest, Sud-Ouest et l'Extrême-Nord. Devant les micros des Hommes de média, Alamine Ousmane Mey a précisé que cette aide pourrait s’étendre vers les communes qui ont ouvert leurs portes aux réfugiés.

 

Réforme de l’Education

Elle prend en compte, l’amélioration de la qualité de l’offre éducative ainsi que la promotion de l’équité qui se traduit par des actions concrètes comme le renforcement des compétences des enseignants et l’amélioration de leur condition de travail. La suspension de recrutement dans la fonction publique des enseignants du primaire et le manque de moyens financiers pour l’éducation ont eu de lourdes conséquences sur la qualité de l’offre éducative. Les enseignants mal ou non payés ont fini par déserter les salles de classe, contraignant certaines communautés à chercher d’autres alternatives comme le recrutement de maîtres des parents.

 

 Projet de filet de sécurité sociale du Cameroun

Il a pour objectif de financer la création d’un système de filet de sécurité sociale de base, ainsi que du pilotage de programmes de transferts monétaires ciblés, sans oublier les travaux publics pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables dans les régions participantes sur le territoire du bénéficiaire. Ce projet s’articule autour de trois composantes, notamment :

-         la mise en place des fondations du système de filet de sécurité et de la gestion du projet qui s’y rapporte. Elle comporte les deux sous-composantes suivantes : Assistance à l’emprunteur pour la création de systèmes de coordination et de gestion de programmes de filets de sécurité pour les personnes pauvres et vulnérables  et le financement des coûts des activités de gestion, coordination, suivi et évaluation dans le cadre de cette composante et des deux autres composantes du projet.

 

-         le programme pilote de transfert monétaire mettant en œuvre des mesures visant à stimuler la productivité des ménages. Elle va financer le développement et la stimulation de la productivité des ménages chroniquement pauvres et fera office de pierre angulaire du filet de sécurité sociale du Cameroun. Des mesures d’accompagnement seront mises en place pour maximiser l’impact des transferts monétaires sur le bien-être et la productivité des ménages bénéficiaires.

-         La troisième composante traite du programme pilote de travaux publics. Elle va financer le développement et le pilotage du programme de travaux publics à forte intensité de main-d'œuvre visant à aider les ménages vulnérables à faire face aux chocs exogènes comme les sécheresses ou les inondations.

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment