Obligations du Trésor : l’Etat veut lever 150 milliards de FCFA

mardi, 21 mai 2019 14:50 Otric N.

Le ministre des Finances a présenté l’opération à des investisseurs et autres spécialistes en valeurs du trésor le 15 mai dernier à Douala, la capitale économique du Cameroun.

 

De nombreux investisseurs et spécialistes en valeurs du trésor (Svt) se sont retrouvés le mercredi 15 mai dernier dans une salle de l’hôtel « La Falaise » Bonapriso, invités par le ministre des Finances (Minfi). D’après Cameroon Tribune, il était question pour Louis-Paul Motaze de leur présenter le programme d’émission des Obligations du Trésor assimilables (OTA) que lance l’Etat.

 

Le Minfi rappellera à l’occasion que « le programme des émissions des titres publics de l’Etat du Cameroun pour le compte du 2e trimestre de l’année en cours prévoit la levée d’un montant global de 150 milliards de FCFA. Montant réparti en trois émissions de 50 milliards ».

 

Le journal fait relever qu’il s’agit maintenant d’OTA, et non plus d’emprunt obligataire comme par le passé. Les raisons de ce changement ont été expliquées par le Minfi. D’abord, « l’option de diversifier les instruments de financement du budget de l’Etat. Puis le recentrage sur le marché monétaire, marché traditionnel des banques et des Trésors publics, contrairement au marché financier, qui est prioritairement celui des entreprises et des autres agents économiques ».

 

Autre raison du changement, « les OTA offrent un délai de grâce plus long à l’Etat : le principal n’est remboursé qu’au terme de sa maturité, contrairement aux emprunts obligataires dont le remboursement intervient généralement par quart à partir de la deuxième année ».

 

En outre, « l’OTA assure à l’agent économique une meilleure rentabilité, vu qu’il perçoit les intérêts sur toute la durée de vie du titre. Enfin, le taux de rémunération : pour les maturités de 3 ans, 4 ans et 5 ans, les taux sont respectivement de 4%, 4,75% et 5,6% net d’impôts, donc bien supérieurs au taux directeur de la banque centrale qui est de 3,5% ».

 

Les investisseurs et les Svt dont certains venaient du Congo, du Gabon et de la République centrafricaine ont également appris que les titres de maturité 3 ans seront mis en adjudication ce 22 mai, et ceux de 4 ans le 29 mai. En fonction de la réaction du marché, la troisième émission pourrait intervenir le 5 juin 2019 ou plus tard.

Le produit de ces émissions sera affecté au financement de projets de développement dans divers secteurs : eau et énergie ; travaux publics ; développement urbain ; infrastructures sportives ; projets du Plan d’urgence, etc.

 

Otric N.

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.