L'AMPE lance un programme de transformation alimentaire

jeudi, 25 juillet 2019 14:54 Otric N.

L'Agence de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (APME) a officiellement lancé à Douala un programme intégré pour la valorisation et la transformation des produits agricoles et AGRI-FOOD (TRANSAGRI).

 

La cérémonie qui s'est déroulée à la Chambre de Commerce de Bonanjo, le mercredi 24 juillet, était présidée par le Secrétaire Général du Littoral, Thierry Nana.

 

On s'attend à ce que les problèmes de gestion dans le secteur privé, de productivité, d'emballage et d'accès limité aux marchés internationaux changent pour de bon. « Une situation qui serait dans le passé si les petites et moyennes entreprises profitaient des opportunités offertes par l'APME », a estimé le secrétaire général du bureau du gouverneur du Littoral, Thierry Nana.

 

Il s'agit d'un programme de transformation alimentaire mis en place par le gouvernement du Cameroun et soutenu financièrement par l'Agence Française de Développement. Le directeur général adjoint de l'APME, Ewusi Mbongo Eric, a remercié l'Agence Française de Développement, pour le parrainage de ce projet, qui va dynamiser la transformation alimentaire au Cameroun, le marketing, etc.

 

Il a exhorté les petites et moyennes entreprises de la région du Littoral à exploiter les possibilités offertes par le dernier programme de l'APME, où elles bénéficieraient non seulement du renforcement des capacités, mais aussi d'un marché plus vaste.

 

« Le premier axe de ce programme, qui concerne les services non financiers, est de faire en sorte que les industries agroalimentaires bénéficient des restructurations, des techniques de gestion et de commercialisation pour les faire progresser. Parce que le gouvernement a une politique pour 2030, de porter le produit intérieur brut manufacturier à 25%. En 2015, il était de 15 %. Il s'agit donc d'une politique très importante pour le gouvernement et l'agence des PME, qui est au centre de la promotion des PME au Cameroun », a déclaré M. Ewusi.

 

Tous les acteurs, des entrepreneurs aux facilitateurs, étaient présents à la réunion où, selon M. Ewusi, il était important de les faire participer au lancement, afin de « leur faire connaître les différents services que nous voulons leur rendre, en particulier ceux qui concernent la formation, l'accès au financement et au marché ».

 

Pour lui, la raison pour laquelle ils ont choisi Douala, c'est parce que « Douala est la capitale économique du Cameroun, donc nous pensons qu'il faut partir d'ici, et l'emmener dans d'autres régions », ajoute Ewusi.

 

Otric N.

 

 

Leave a comment