Facilité élargie de crédit: vers un décaissement de 60 milliards de FCFA du FMI

jeudi, 08 novembre 2018 13:34 Mfoungo

La mission d'une délégation du Fonds Monétaire International (FMI) au Cameroun du 5 au 12 novembre 2018 devrait aboutir à un décaissement de 60 milliards de FCFA, dans le cadre de la Facilité élargie de crédit.

Les performances économiques du Cameroun sont une fois de plus scrutées par les fins limiers du FMI. La délégation conduite -comme les deux précédentes- par Corinne Delechat   a commencé ses auditions, le lundi 05 novembre dernier, par les départements ministériel en charge de l’Economie. La copie de cette troisième mission d’évaluation devrait être rendue le lundi 12 novembre prochain. Comme l’a indiqué la chef de cette mission   d’évaluation du FMI, Corinne Delechat, au sortir d’une séance de travail avec le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, cette 3ème revue permettra un décaissement d’environ 60 milliards de FCFA, cette fin d’année dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC), signée avec le FIM depuis juin 2017.

«On a des repères qui ont été fixés pour fin juin [2018]. Nous devons nous assurer qu’on arrivera à tenir les objectifs de fin d’année et qu’on a un cadre macroéconomique cohérent pour le moyen terme. Donc on vient de commencer les travaux, il n’y a pas encore de conclusion, mais on a une excellente  disposition des autorités de continuer le dialogue avec le FMI et d’atteindre les objectifs du programme», a déclaré Corinne Deléchat.

On se rappelle déjà qu’au mois de juin dernier, au terme de la 2ème revue, le conseil d’administration du FMI avait autorisé un décaissement de 43 milliards de FCFA au profit du Cameroun, ce qui faisait un total des décaissements de l’ordre de près de 205 milliards de FCFA dans le cadre du plan économique triennal signé avec le FMI.

Notons que le montant global attendu au bout de la période 2017-2020 que dure ce programme est de 390 milliards de FCFA. Mais de manière générale, l »objectif de cette mission d’évaluation du FMI, comme les deux autres, est de passer au peigne fin les performances de l’économie camerounaise.

Ainsi, avec le ministre des Finances, il a été question lundi dernier, de passer en revue l’évolution récente et les perspectives de l’économie camerounaise, mais également faire le point sur la performance au titre de la FEC, notamment les critères et repères quantitatifs, repères structurels, les implications sur l’exécution du budgétaire de moyen terme et la préparation du budget 2019; la stratégie d’endettement du Cameroun, son plan révisé et l’état de la restructuration des banques en difficulté. Tout comme la stratégie pour la Banque Camerounaise des petites et Moyennes Entreprises (BCPME).

Avec le ministre en charge de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, il a surtout question de faire un état des lieux des grands projets d’investissement et leur financement, le programme d’emprunts extérieurs pour la période 2018-2019, les accords de partenariat public-privé relatifs aux projets inscrits dans le Document de Stratégie pour la Croissance et le Progrès (DSCE).

Mais aussi, l’état des lieux des mécanismes d’évaluation, de maturation, de mise en œuvre et de suivi de l’exécution et des décaissements des projets d’investissement. Et enfin, le  suivi du rapport sur les soldes Engagés et non Décaissés (SENDs), notamment les mesures prévues pour les projets non performants.

La suite du programme de cette mission du FMI prévoit diverses réunions avec plusieurs autres entités étatiques à l’effet de s’enquérir profondément de la situation macroéconomique et budgétaire du Cameroun et toucher du doigt les indicateurs de performance du Programme Economique et Financier (PEF).

Otric N.

Leave a comment