Port autonome de Douala : TIL compte verser 357 milliards de Fcfa de redevances au cours des 15 ans de concession

mercredi, 18 septembre 2019 09:30 Danielle Ngono Efondo

Le directeur général du Port autonome de Douala (PAD), Cyrus Ngo’o a annoncé lundi 16 septembre avoir attribué la concession provisoire du terminal à conteneurs de cette infrastructure portuaire à Terminal international Limited (TIL), une entreprise suisse, filiale de Mediterranean Shippig Company (Msc). Au-delà de la polémique qui a émaillé le processus, avec les revendications du consortium Bolloré-ATPM Terminals, qui a été écarté aux pré-qualifications, le choix des autorités camerounaises semble avoir été guidé par des propositions financières très alléchantes du nouveau concessionnaire. En effet, TIL compte verser 357 milliards de Fcfa de redevances au cours des 15 ans de concession.

 

L’opérateur suisse (TIL), choisi pour gérer l'infrastructure portuaire, fait des offres alléchantes en termes de redevances portuaires, de rentabilité du terminal et des investissements durant le contrat. Selon le PAD, les principaux résultats de l’analyse comparative de l’offre de TIL avec la concession actuelle de Douala International Terminal (DIT), filiale camerounaise de Bolloré, à l’issue du dialogue compétitif, montrent que l’offre du nouveau concessionnaire est largement avantageuse.

TIL propose des droits d’entrée de 24,3 milliards de FCFA payables une seule fois à la signature du contrat contre 600 millions de FCFA avec DIT (+4050%).Pour ce qui est de la redevance fixe annuelle, TIL propose de payer 9,2 milliards de FCFA au lieu de 3,1 milliards de FCFA pour DIT (+297%). Au final, le total de toutes les redevances de concession proposé par TIL, sur les 15 années de contrat de concession, est de 357 milliards de FCFA, contre 62 milliards de FCFA pour la concession de DIT. Pour l’exploitation technique du terminal à conteneurs, TIL envisage d’acheter 4 portiques de quai neufs et 20 portiques de parc, également neufs.

Le nouvel adjudicataire de la concession du terminal à conteneurs du Pad entend aussi rentabiliser l’infrastructure. Ses projections tablent sur un bénéfice net de 17% du chiffre d’affaires. Il est aussi prévu, dans l’offre de TIL, d’ouvrir la participation nationale au capital. Elle était jusqu’ici de 6 et 2,5% respectivement détenues par le Pad et des nationaux dans le capital de Douala International Terminal (DIT). Les possibilités envisagent 25% pour le Pad et 20% pour les investisseurs nationaux, soit un total de 45% du capital social et des dividendes réservés aux nationaux.

Lire aussi : Terminal Investment Ltd, nouvelle multinationale du Port autonome de Douala 

Pour rappel, la phase d’analyse des offres soumises au PAD par les sociétés Dubai Ports World (DPW) et TIL, deux des candidats admis à continuer la procédure de recrutement d’un nouvel opérateur pour l’exploitation du terminal à conteneurs du port de Douala-Bonabéri, a débuté le 12 janvier 2018 par appel public international à manifestation d’intérêt, et est arrivée à son terme le 5 septembre 2019.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.