31/07
Cameroon: Tenor spends first night at New Bell prison
30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Economie
  • Entreprises
  • Communication digitale : Le site de la SNI n'a pas été actualisé depuis 2017 (année de mise en ligne)

Communication digitale : Le site de la SNI n'a pas été actualisé depuis 2017 (année de mise en ligne)

mercredi, 19 février 2020 15:12 Stéphane NZESSEU

Pour une organisation dont l’objectif majeur est d’incité l’investissement au Cameroun, c’est une catastrophe. A l’ère de l’extrême digitalisation de la communication, il n’est pas compréhensible qu’un maillon important comme la SNI ne soit pas à la page en termes de mise à disposition des informations sur son interface digitale.

 

Lorsque vous cliquez sur www.sni.cm, le moteur de recherche vous conduit avec quelques difficultés (il faut braver les avertissements de votre anti-virus qui vous fait savoir que vous allez sur un site dangereux), vers le site de la Société Nationale d’Investissement (SNI). L’interface d’accueil vous indique bien que vous êtes sur le site de la société d’Etat. Le logo est illustratif. C’est déjà ce niveau que l’ennui commence. Trois images défilent en boucle. L’une d’une femme tenant des cabosses de Cacao, une autre présentant une façade du siège social de l’entreprise et une dernière montrant une plateforme industrielle qui visiblement ne serait même pas au Cameroun. Ces trois images sont accompagnées de courts messages tous suivis d’un onglet « en savoir plus ». Malheureusement lorsque vous cliquez pour en savoir plus, rien ne s’affiche. Dans le meilleur des cas, le site vous renvoi sur page où il écrit « catégorie introuvable ».

Et c’est sur la quasi-totalité des onglets que les catégories sont introuvables. La page d’accueil propose aux visiteurs huit chapitres (onglets), notamment : Accueil, Qui sommes-nous, Métiers, Portefeuille, Projets, Investir au Cameroun, Actualités et Banque de données économiques. Chaque chapitre ayant ses sous chapitres. Les titres des uns plus attractifs que d’autres.

Mais une fois qu’on clique sur un onglet, rien à se mettre sous la dent. Mis à part la section Métiers qui semble chargée de lettres, le reste du site est complètement vide. Chose curieuse, même la promesse de Banque de données économiques n’est pas tenue. Dans l’onglet en deux lignes on vous dit le bien-fondé de ce document. Mais comme à la page d’accueil, quand vous voulez cliquer sur lire le document rien ne s’affiche. Il en est de même des liens utiles proposés par le site. Ces liens ne mènent nulle part.

La question qu’on se pose est celle de savoir, pourquoi mettre en ligne un site qui ne fonctionne pas ? Qu’est ce qui peut justifier une telle inertie de la direction de la communication de cette super structure administrative ? Pensent-ils seulement à leur responsabilité dans le processus d’attractivité du Cameroun ? Un manque à gagner important pour le Cameroun. Et pourtant tout le personnel est sur la toile tous les jours. Mais délaissent le site de l’entreprise.

Cette situation n’est pas l’apanage de la seule Société Nationale d’Investissement du Cameroun.

 

Stéphane NZESSEU

 

Leave a comment

Tout en saluant l’intervention de la police suisse, l’Union nationale pour la démocratie et le progrès condamne ces manifestations de la brigade…

Agenda

«July 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031