Effets du coronavirus au Cameroun : Le volume des échanges commerciaux a reculé de 16% au premier semestre 2020

samedi, 27 juin 2020 09:14 Mfoungo

Révélation a été faite par le ministre camerounais en charge du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana le 25 juin dernier à Yaoundé. C’était au cours du Conseil de cabinet présidé par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute. En effet, à cause de la pandémie de Covid-19, le volume global des échanges commerciaux du Cameroun a enregistré une baisse de l’ordre de 16% au cours du premier semestre 2020.  

 

L’impact du coronavirus sur les échanges commerciaux au Cameroun sont visibles. Des sources officielles révèlent que les exportations et les importations ont reculé de 14% et 16%. Selon le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, cette pandémie invite  à Cameroun de revoir sa stratégie commerciale. Il s’agit pour le pays de développer les échanges régionaux et sous-régionaux sur la base de son fort potentiel, en procédant à la réduction du volume des importations des produits alimentaires et manufacturés afin de ne pas toujours dépendre de l’extérieur. 

Parmi les mesures structurelles préconisées par le ministre du Commerce, il y a : l’implémentation accélérée du Plan directeur pour accroître le niveau de transformation locale des matières premières ; la relance des grandes filières d’exportation ainsi que le développement de la pisciculture et de l’agriculture. Luc Magloire Mbarga Atangana recommande aussi, l’accompagnement des entreprises camerounaises dans l’arrimage de leurs produits aux marchés d’exportation ; l’aménagement à l’étranger des points de commercialisation des produits « made in Cameroon » ; sans oublier le développement du mentorat et du réseautage des entreprises nationales au niveau de l’export. 

A en croire les chiffres rendus disponibles par la Banque africaine de développement (BAD), sur la période allant de 2014 à 2017, la participation totale du Cameroun aux échanges commerciaux intracommunautaires a atteint 24,7%. Un apport rendu possible grâce à la relative diversification de l’économie camerounaise et l’existence de corridors routiers facilitant le contact avec tous les 06 pays de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Guinée équatoriale et Tchad) ainsi que le Nigéria. 

Toutefois, ces échanges commerciaux auraient pu être plus importants s’il n’y avait pas eu d’obstacles au commerce transfrontalier auxquels sont confrontés les pays de la Cemac, indique la BAD. Aux rangs de ces obstacles figurent, l’insuffisance des infrastructures bien que plusieurs projets soient en cours ; également sur les différents corridors, il y a les tracasseries des agents des administrations publiques, apprend-on. 

 

Innocent D H  

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.