Economie numérique : Les PME peuvent désormais s’ouvrir vers d’autres métiers

mercredi, 06 février 2019 08:05 Mfoungo

C’est grâce à la plateforme Visit My Business, qui vient se positionner comme une solution d’envergure aux problèmes constatés, mais aussi comme un lieu virtuel de renforcement des relations commerciales multisectorielles pour les Petites et moyennes entreprises

 Ce projet numérique a été présenté le 04 février à Yaoundé. Pour les promoteurs, Visit My Business a été développée afin d’apporter une réponse concrète à l’important besoin d’intégration des économies et des marchés africains. C’est une solution dédiée aux entreprises africaines qui souhaitent nouer des partenariats d’affaires, elle offre une opportunité aux opérateurs économiques africains et même d’ailleurs de développer des courants d’affaires, en vue d’accroître, de renforcer ou de diversifier leurs activités respectives.

 Les objectifs que les promoteurs se sont assignés épousent la vision du Chef de l’Etat, qui dans l’une de ses adresses à ses jeunes  concitoyens, avait affirmé : « Je puis dire que, pour notre jeunesse, l’un des défis majeurs est de réussir l’arrimage à ce phénomène marquant qu’est l’économie numérique. J’invite toute la nation à se mobiliser résolument, pour accompagner les nombreuses initiatives de nos jeunes dans ce domaine… ».

 Ils entendent par ailleurs contribuer à l’émolument d’un certain savoir-faire, dans un contexte de libre échange intense à travers ma maîtrise de l’environnement économique africain – le positionnement intégré et détaillé des entreprises – la labellisation des entreprises pour une fiabilité dans les échanges – un réseau  de partenaires dans tous les secteurs – l’optimisation  des budgets d’achats stratégiques – un espace  B2B dynamique et dédié pour des échanges concrets de développement économique – les  alertes opportunités en temps réel   et une veille concurrentielle pour une promotion aboutie.

 

L’Afrique : Le continent qui accuse un gros retard dans l’économie numérique

Pour les experts, L’Afrique est le continent qui possède le plus fort potentiel de développement, mais paradoxalement, il reste le moins représentatif sur le plan économique mondial. Ce constat se justifie notamment par le fait que ce continent est l’un des moins industrialisés et celui dans lequel de nombreux freins à la mise en place de facteurs de développement d’ensemble, restent solidement ancrés. L’Afrique reste fortement cloisonnée, avec des blocs socio économiques ne favorisant pas un développement d’ensemble. Les besoins quasi identiques des différents Etats ne trouvent au mieux que des solutions parcellaires, à des situations nécessitant une approche globale et inclusive. Les échanges intra africains représentaient en 2012 et, ce sont les dernières statistiques, 12% du commerce total africain alors que ces taux étaient de 40% en Amérique du Nord et même 60% entre les pays européens. Une amélioration de  ce taux va permettre d’améliorer le visage présenté par notre continent et contribuera au développement de l’Afrique.

 Au Cameroun, le numérique est considéré comme un maillon stratégique pour le développement économique  et, le secteur peut aider significativement à améliorer les recettes du pays. Le ministère des postes et télécommunications mise sur son plan stratégique à l’horizon 2020, avec un accent mis sur le développement des infrastructures, la transformation numérique de secteurs d’activités, la promotion de la culture du numérique par la généralisation de l’usage des TIC dans la société de l’information, le renforcement de la confiance numérique et le développement d’une industrie locale du numérique entre autres.

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment