Développement Eau et énergie: La Grande Bretagne disposée à apporter son appui au Cameroun

vendredi, 15 mars 2019 10:26 Liliane N.

Gaston Eloundou Essomba le Ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) a accordé une audience à huis clos à Sharon Ganney, la chargée d’affaires auprès du Haut-commissariat de Grande Bretagne.

Le 13 mars 2019, Gaston Eloundou Essomba s’est entretenu avec la chargée d’affaires auprès du Haut-commissariat de Grande Bretagne, sur la question du développement de l’eau et de l’énergie. De cet échange, il ressort que la Grande Bretagne se dit disposée d’accompagner le Cameroun. Sharon Ganney l’a déclaré face à la presse au terme de l’audience qui s’est déroulée dans les services du département ministériel dirigé par Gaston Eloundou Essomba. «Les secteurs de l’eau et de l’énergie sont très importants pour le développement du Cameroun. Nous avons discuté des moyens que les entreprises anglaises mettent en place pour innover dans ces aspects nécessaires pour le développement», a-t-elle indiqué.

Le Minee et la chargée d’affaires auprès du Haut-commissariat de Grande Bretagne ont parlé durant une trentaine de minutes, des futurs partenariats à envisager entre leurs deux pays. Il convient de rappeler que la coopération Cameroun – Grande Bretagne est visible dans plusieurs secteurs à savoir l’éducation, les logements sociaux et la santé. Cette coopération intervient aussi dans une forme de partenariat public-privé. Le 17 novembre 2016, S.E Brian Olley le Haut-commissaire de Grande Bretagne au Cameroun d’alors a parlé d’un investissement de près de 140 milliards de FCFA pour la construction de 5 300 logements sociaux fait par son pays.

Sur le plan sécuritaire, le Cameroun a bénéficié d’un accompagnement dans la lutte contre la secte terroriste Boko Haram. La Grande Bretagne a également travaillé pour une meilleure coordination d’action entre les pays de la ligne de front (Nigéria, Cameroun, Tchad, Niger et Bénin). Aussi la coopération militaire s’est densifiée, ouvrant d’heureuses perspectives à la formation au bénéfice des soldats camerounais. L’appui en matériel militaire a également été consistant.

Par ailleurs l’humanitaire ou l’aide apportée aux réfugiés arrivés en masse au Cameroun s’est régulièrement exprimé avec plus de 15 milliards de FCFA mobilisés en faveur de ces personnes victimes des effets du terrorisme. Un appui qui s’est diversifié avec la contribution de l’Agence britannique de développement international. C’est ainsi que des secteurs comme la santé et l’éducation ont pu bénéficier d’appuis substantiels.

Liliane N.    

  

Leave a comment