Construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal : Les entreprises impliquées viennent de signer une charte de bonne collaboration

mercredi, 10 juillet 2019 09:21 Liliane N.

La signature de cette charte de bonne collaboration s’est faite en présence de Gaston Eloundou Essomba le Ministre de l’Eau et de l’Energie. Les entreprises signataires de ce document sont Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), maître d'ouvrage du projet et Edf, bureau Veritas, Elec-nor, Sgc, etc.

 

Le 08 juillet 2019, Gaston Eloundou Essomba a fait une descente sur le chantier de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal. C’est au cours de ladite descente que les entreprises impliquées dans la construction de ce barrage ont signé une charte de bonne collaboration.

 

Cette visite du Ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), a permis de faire le constat selon lequel certains travaux ont commencé. Sur le terrain, le travail des engins est visible. Lesdits engins se déploient à perte de vue, qui pour le terrassement, qui pour le déboisement. Gaston Eloundou Essomba a inspecté a tour à tour l'aire des entreprises, la zone barrage ainsi que la zone usine.

 

La charte de bonne collaboration que les entreprises ont donc signée, vise à maintenir l’ambiance et le rythme de travail déjà observés sur le chantier. Le document s'appuie sur quatre engagements dans les domaines de la santé et de la sécurité, de l'esprit de transparence, de la promotion de l'emploi local et du développement économique et social. Il est aussi question du respect de l'éthique.

 

Augusto Soares Dos Reis le Directeur général de NHPC a indiqué que cette signature est en fait l'affirmation de tout mettre en œuvre pour assurer une pleine réussite industrielle du projet, notamment la maîtrise des coûts, le respect du calendrier. Pour lui, l’autre sens à donner à cette charte est «faire du projet un exemple dans ses dimensions sociale et environnementale ».

 

Pour sa part, le Minee a recommandé que soit mise en place un cadre de concertation entre NHPC, les entreprises de construction et la Sonatrel qui est en charge de la construction du poste de Nyom 2. Aussi, pour ce qui des engagements sociaux et économiques, il faut « recruter de la main d'œuvre locale, sous-traiter une partie des travaux de construction avec les entreprises camerounaises pouvant sous-traiter une partie des travaux du projet Nachtigal ».

 

En ce qui concerne les échéances, Gaston Eloundou Essomba a laissé entendre que la mise en service de la première turbine pourrait se faire en septembre 2022.

 

Liliane N.

 

Leave a comment