Cameroun: l’État augmente le capital de la Banque des PME

mercredi, 16 janvier 2019 17:09 Mfoungo

Le conseil d’administration de la Banque nationale des petites et moyennes entreprises (BC-PME) a annoncé, lundi par voie de communiqué, l’augmentation du capital de cet établissement de 10 à 20 milliards FCFA. Cette opération se fera à travers l’émission d’un million d’actions nouvelles de 10.000 FCFA chacune, par apports en numéraires de l’État, actionnaire unique, dont 5 milliards FCFA libérés.

La situation de la BC-PME préoccupe jusqu’au Fonds monétaire international (FMI), qui dans un rapport rendu public en mi-janvier 2018 a requis du gouvernement camerounais la réorientation du plan d’affaires de cette structure en mal de ressources financières.

«Le plan d’affaires de la Banque des PME sera remis à jour. En particulier, nous étudierons la possibilité de favoriser l’octroi de garanties ou de lignes de financement à des banques commerciales plutôt que l’octroi de prêts directs», indique le FMI dans son rapport publié sur le Cameroun en janvier 2018.

L’institution de Bretton Woods explique que l’accès élargi aux services financiers, particulièrement pour les PME, reste évasif. Afin de remédier à ce problème et d’en limiter les risques, les services du FMI ont vivement encouragé les autorités camerounaises à fournir un calendrier pour leur stratégie visant à mettre à jour le plan d’affaires de la Banque des PME garantissant ainsi, sa viabilité. Les autorités du FMI s'engagent à appuyer également le renforcement de l’évaluation des risques de crédit en poursuivant la mise en place et en élargissant la portée, d’une base de données d’informations financières.

Face aux difficultés croissantes, l’État avait décidé de sa recapitalisation à travers un nouveau modèle économique s’appuyant sur le financement indirect et le cofinancement auprès d’autres établissements commerciaux, avec un abandon progressif du financement direct des PME au guichet.

C’est le 20 juillet 2015 que la Direction Générale de la Banque Camerounaise des Pme a ouvert ses portes à la communauté des opérateurs économiques. Deux semaines plus tard, le 3 août, l’agence de Douala, dont l’importance de par sa position stratégique n’est plus à démontrer, lançait ses activités. Elle est ainsi entrée dans la phase de commercialisation de ses produits avec l’ouverture de ces guichets qui accueillent le gros des clients.

Le  20 juillet dernier, le lancement des opérations est venu consacrer la volonté des pouvoirs publics de doter le système d’un levier de financement supplémentaire qui viendra en appui aux nombreuses initiatives de mobilisation des fonds engagées par les entreprises camerounaises.

Annoncée en 2011, la Banque Camerounaise des Petites et Moyennes Entreprises a bénéficié de l’assistance technique de la Société Commerciale de Banque (SCB), du groupe marocain Attijariwafa Bank, pour sa mise en place.

Le système d’information a été acquis en décembre dernier et, le même mois, la BCPME a pu obtenir son code banque auprès de la Commission bancaire des Etats de l’Afrique centrale (Cobac). La formation du personnel, «déjà achevée», selon la Directrice Générale, Mme Mandeng, a été menée au mois de juin 2015. «L’effectif est suffisant pour le démarrage. A ce jour, le staff de la BCPME SA est composé d’une soixantaine de cadres et agents, tous Camerounais», explique le Directeur Général.

La Banque Camerounaise des PME est le résultat d’une promesse faite par le Président de la République dans la région du Sud en janvier 2011, lors de la tenue du comice agropastoral d’Ebolowa. Elle a été initiée pour le financement des petites et moyennes entreprises et de l’artisanat. La BCPME SA peut également fournir des services bancaires, économiques ou financiers pour son compte personnel au Cameroun ou dans d’autres pays.

Mme Mandeng a été nommée à la tête de cette institution bancaire le 06 juin 2014, en même temps que Théodore Nkodo Foumena et Amadou Haman, respectivement Président du Conseil d’Administration et Directeur Général-Adjoint de la Banque. La banque qui a lancé ses activités le 20 décembre 2014 est placée sous la double tutelle des Ministères des Finances et des Pme.

Otric N.

Leave a comment