Agriculture de 2nde génération : les universitaires exposent les résultats de leurs recherches

samedi, 20 avril 2019 07:51 Otric N.

Le sujet était au centre d’une réflexion à l'Université de Maroua, à l’occasion de la 4e édition des journées scientifiques qui s’est déroulée du 11 au 16 avril dernier au campus du collège de l’Espoir.

 

Le Cameroun est engagé depuis un certain temps dans une vaste campagne de modernisation de son agriculture à travers le concept d’agriculture de seconde génération. L’atteinte de cette étape doit nécessairement passer par des concertations entre l’Etat et les acteurs de terrain.

Placé sous le thème « gestion durable des ressources naturelles et défi pour l’émergence en Afrique centrale : cas du Cameroun », l’objectif visé, selon le doyen de la faculté de science de l’Université de Maroua, Pr. Mohamadou Alidou, est de « sortir des laboratoires scientifiques puis passer à la concrétisation des résultats des recherches obtenues dans le domaine de l’agriculture pour améliorer les conditions de vie des populations afin de réduire la pauvreté des populations ».

Selon Cameroon Tribune, cette dynamique a été bien appréciée par le Pr. Charles Ossah Eboto, vice-recteur en charge de la recherche, de la coopération et des relations avec le monde des entreprises qui présidait la cérémonie.

Durant une semaine, les hommes de sciences venus de plusieurs universités et structures de recherches au Cameroun se sont retrouvés donc à Maroua, pour, au-delà de présenter les résultats de leurs recherches en science, échanger les informations dans leurs domaines respectifs.

Pour le vice-recteur, c’était une occasion idoine pour les uns et les autres de compléter leurs connaissances afin d’affiner leurs recherches dans le but « d’améliorer les conditions de vie des populations à travers les résultats des recherches scientifiques ». Si la faculté a jeté son dévolu sur l’agriculture de seconde génération, « c’est parce que la terre ne trompe pas comme l’a dit notre président Paul Biya », a souligné le doyen, Mohamadou Alidou.

Au bout du compte, indique Cameroon Tribune, cela permettra de réduire non seulement la pauvreté à un niveau tolérable mais aussi, ces résultats permettront au Cameroun de devenir un pays industrialisé.

Ainsi, de la leçon inaugurale aux tables rondes en passant par les multiples exposés qui ont animé cette 4e journée scientifique, il s’est dégagé une volonté remarquable d’améliorer les conditions de vie des populations. Des prix ont été remis aux meilleurs élèves des filières scientifiques des lycées et collèges du département du Diamaré qui ont brillamment participé aux olympiades de mathématiques organisées par la faculté des sciences de l’Université de Maroua. 

 

Otric N.

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.