Vœux de nouvel an: Le Ministre de la défense prescrit la vigilance et l'efficacité pour 2019

mardi, 22 janvier 2019 20:05 Liliane N.

Ces deux mots ont constitué les points clés du discours de Joseph Beti Assomo lors de la cérémonie qui s’est déroulée dans son département ministériel, le 21 janvier 2019.

Pour cette année, le Ministre de la Défense Joseph Beti Assomo a recommandé aux Forces de défense, plus de vigilance et d’efficacité. Tout en appréciant qu’en 2018, celles-ci se sont illustrées par la vigueur, l’honneur, le patriotisme, le loyalisme et le professionnalisme dans les différents combats, le Ministre a tenu a rappelé le cap fixé pour cette année. Ce cap a été fixé par le Président de la République et il a mentionné lors de son adresse à la Nation du 31 décembre 2018, aussi lors de sa cérémonie de vœux de nouvel an, sans oublier tout récemment à la sortie de la 36e promotion de l’Emia.

L’occasion s’est révélée idoine pour rappeler que le Cameroun a quatre régions en difficulté. Il s’agit de la région de l’Est frontalière à la République centrafricaine en crise, la région de l’Extrême-Nord dérangée par la secte terroriste Boko Haram, la région de l’Adamaoua en proie au phénomène de prise d’otages et les régions anglophones Nord-Ouest et Sud-Ouest paralysées par la crise socio-politique. Le Général Claude Meka, chef d’état-major des armées en dressant le point des actions menées par l’armée en 2018 a indiqué que de façon globale, la situation dans ces différentes régions est maîtrisée.

C’est donc en suivant les instructions du Président de la République le chef des armées qu’ils vont se déployer sur le terrain. «Ceux qui veulent allumer le feu ont intérêt à se rendre, sinon ils vont nous rencontrer sur leur chemin. Ce sera sans rancune mais avec efficacité», a déclaré le Général Claude Meka. A titre de rappel, lors de son discours de fin d’année 2018, le Chef de l’Etat qui n’a pas manqué de souligner les actions qui ont été prises dans l’optique du maintien de la paix à l’instar de la création du «Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration » a déclaré «la situation étant stabilisée à l’Extrême-Nord et sous contrôle à notre frontière orientale, c’est le contexte qui prévaut dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui retiendra l’essentiel de mon attention.

J’ai eu récemment l’occasion de m’exprimer sur les problèmes qui les concernent. J’ai dit et je le confirme que j’éprouve la plus grande sollicitude envers les populations de ces deux régions. Je suis très sensible à leurs inquiétudes concernant leur sécurité et à leurs aspirations touchant le retour au calme et à une vie sociale normale. Si l’appel à déposer les armes que j’ai lancé aux entrepreneurs de guerre reste sans réponse, les forces de défense et de sécurité recevront instruction de les neutraliser. Je suis bien conscient en effet de la désolation que ces insurgés infligent aux populations de ces régions. Cette situation ne peut plus durer».    

Pour revenir à la cérémonie du nouvel an au Ministère de la Défense, il faut noter que Joseph Beti Assomo a également indiqué que les Forces de défense vont devoir poursuivre leurs opérations sur les front suscités pour veiller à la préservation des biens et des personnes. Surtout avec les échéances électorales qui s’annoncent. Au cours de la cérémonie, une minute de silence a été observée en hommage de ceux qui sont passés de vie à trépas en 2018.

Liliane N.

 

Leave a comment