Terrorisme : le Cameroun remobilise ses troupes face à Boko Haram

lundi, 27 mai 2019 14:38 Otric N.

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo, a effectué une visite de travail dans les régions de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua, jeudi, 23 mai et vendredi, 24 mai derniers. Sur instructions du chef de l’Etat, chef des forces armées, Joseph Beti Assomo est allé remobiliser les troupes.

 

Dans la région de l’Extrême-Nord, il s’est agi de faire le point de la lutte contre Boko Haram. En effet, cette secte terroriste a connu un regain de vitalité depuis quelques semaines. Des attaques contre les forces de défense et les populations ont été enregistrées dans le Logone-et-Chari, le Mayo Sava et le Diamaré.

 

Selon Cameroon Tribune, la descente du Mindef a consisté à tenir des réunions de sécurité avec les chefs militaires. A Kousseri, chef-lieu du département du Logone-et- Chari, une rencontre a eu lieu jeudi en présence du commandant de la 4e Région militaire interarmées, le général de brigade Frédéric Djonkep ; le commandant de la 4e Région de gendarmerie, le général de brigade Pierre Louba Zal, le commandant de la 41e Brigade d'infanterie motorisée, le général de brigade Assoualaï Blama, entre autres.

 

Pour renforcer le moral des troupes, « le chef des forces armées – le chef de l’Etat Paul Biya -me charge de vous transmettre ses félicitations et encouragements pour tous les efforts menés en vue de la préservation de l'intégrité de notre territoire », a lancé le ministre de la Défense à l’endroit des soldats.

 

L’étape de Mora dans le Mayo Sava a eu pour cadre, le poste de commandement du 1er secteur de la Force multinationale mixte. Pendant plus de 2h 30 minutes, le général de brigade, Bouba Dobekreo, commandant du secteur N°1 de la Fmm et ses hommes ont fait le point de la situation au Mindef. Sur le théâtre des opérations, la Fmm a présenté des prouesses de l’armée camerounaise contre Boko Haram. En effet, les forces de défense ont déjà pu saisir plus de 500 armes de combat et munitions, et démonter des explosifs artisanaux. A côté de ces trophées de guerre, des véhicules blindés arrachés des mains des combattants de Boko Haram.

 

A Ngaoundéré, vendredi, 24 mai 2019 le Mindef a tenu une réunion de sécurité au poste de commandement du 5e secteur militaire, en présence du gouverneur Kildadi Taguiéké Boukar, et des chefs militaires opérationnels. Puis, une descente dans l’arrondissement de Belel où le phénomène de prise d’otages, d’enlèvement avec paiement de rançons avait fait son lit. La visite du Mindef a également permis de visiter des chantiers conduits par le Génie militaire. Notamment, l’aménagement de la voirie de Maroua et de la construction du Parcours Vita de Ngaoundéré.

 

Otric N. 

 

Leave a comment