Sécurité-Crise anglophone au Cameroun

dimanche, 13 janvier 2019 15:16 Mfoungo

Le FBI et la justice aux Etats – Unis ont mis en place, selon Patrick Mba´lla, un site web, qui va permettre de recueillir les témoignages des victimes de même que des témoins des exactions des leaders terroristes ambazoniens.

 

Certains noms sont cités : Tapang Ivo – Nganang Patrice – Mark Bareta – Tataw Eric – Ayaba Cho – Chris Anus ainsi que de leurs bras armés sur l’ensemble du territoire camerounais.

 

Le communiqué stipule que les victimes doivent « envoyer des photos, des vidéos, des messages audio, témoignages des exactions, des atrocités et tortures commises par la horde barbare des terroristes ambazombiens sur les populations et sur les autorités camerounaises dans les régions du sud-ouest et du nord-ouest, sur le site : http://www.cameroonvictims.org/ ou écrivez à la justice américaine l´adresse e-mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.... ».

 

Notre compatriote Patrick Mba´lla précise que « Par vos photos, vos vidéos et vos témoignages sur les atrocités et actes de vandalisme de ces criminels ambazombiens au Cameroun, vous aurez participez à faire connaitre à la justice américaine, les actes de ces terroristes qui se cachent sur le sol américain depuis des années. Faites le et l´histoire le retiendra. Vous aurez par là, contribué à l´éclatement de la vérité et la condamnation à vie de ces terroristes qui, il faut le rappeler ont causé du tord à notre nation. Le Cameroun est un et indivisible !!! ».

 

Ces informations, partagées dans les réseaux sociaux, sont la suite de celle qui, il y’a quelques jours, ont parlé de cette plainte déposée aux Etats-Unis, par le fils de l´une des victimes des terroristes ambazombiens au Cameroun. Face aux éléments fournis, la justice américaine a décidé d´y voir plus clair en créant une commission d´enquête judiciaire et l´ouverture d´un procès.

 

Un souffle nouveau dans la lutte contre les terroristes

 

La décision de la justice américaine, arrive à point nommé, pour battre en brèche, les déclarations de l’International Crisis Group, qui a estimé il y’a quelques jours que les terroristes de l’état imaginaire de l’ambazonie avait le dessus sur l’Etat du Cameroun.  

 

La décision de cette victime en plus, cette victime de trop, vient accompagner les décisions du Président de la République. Paul Biya qui, au cours de ces dernières années, a su se montrer très patient pour ceux qui ont pris le mauvais chemin mais, également le Père de ceux qui ont le regard porté sur sa personne, sur l’Institution qu’il représente, afin qu’il assure leur protection, leur sécurité et, un avenir plein d’opportunités.

 

Les agresseurs des régions du Nord- Ouest et du Sud- Ouest, à chacune de leurs  revendications, en commettant leurs meurtres, chaque agression, avaient toujours sollicité l’intervention des puissances internationales mais, assurément, ils ne l’attendaient pas de ce côté. Les victimes qui se comptent par milliers depuis un peu plus de deux ans, peuvent se sentir heureux aujourd’hui, grâce à cette opportunité qui leur est offerte.

 

Ils doivent plus que jamais, dépasser leur peur et dire, apporter toutes les preuves qu’ils ont en leur possession, afin que justice leur soit rendue. Certes, les êtres chers ne reviendront pas mais, il y’aura tout de même, cette satisfaction d’avoir contribué à ce que leurs meurtriers répondent de leurs actes.

 

Nicole Ricci Minyem  

Leave a comment