Recrutement de 2600 commandos: Le Ministre de la Défense sur le terrain des opérations.

mardi, 20 novembre 2018 09:51 Liliane N.

Joseph Beti Assomo est allé se rassurer du bon déroulement des opérations. Le Ministre en compagnie de ses plus proches collaborateurs a tenu à encourager les candidats.

Pour le compte de la région du Centre, il y a eu près de 3000 jeunes qui se sont portés candidats au recrutement spécial de 2600 commandos d’élite du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) et de la Garde présidentielle. Avant d’arriver à Yaoundé, la capitale, région du Centre le 18 novembre 2018, les opérations de recrutement ont débuté dans la ville d’Ebolowa dans la région du Sud. Au Camp de la Garde présidentielle, les milliers de candidats ont passé trois épreuves qui ont eu à éprouver leur corps.

Il faut déjà savoir qu’au départ ils étaient 4300. Mais après les visites médicales sommaires, le nombre a diminué. Une autre partie a été retirée après la course de 20 Km. Durant cette course, ils avaient porté une charge de 20 kilos. «La course où on remet les maillots n’est en réalité que la carte d’accès au recrutement. C’est maintenant que leur recrutement commence», a expliqué le Chef Commission Secrétariat sur les antennes de notre confrère de la CRTV. Joseph Beti Assomo le Ministre de la défense qui a lancé les épreuves écrites le weekend dernier, a assisté à l'arrivée de candidats dans la course des 20 km. Il a même remis le maillot au premier candidat Destin Etoundi du département de la Lékié. Pour bon nombre de candidats, ce test de l’endurance a été certes éprouvant mais ils affirment qu’ils s’étaient préparés à relever le défi. «C’est ma vocation depuis l’enfance, depuis que je suis petit j’ai toujours voulu être commando», déclare Destin Etoundi.

Durant l’épreuve d’endurance à Ebolowa les candidats ont eu un périple de 40 jours. D’après les responsables des opérations de ce recrutement, rendu à ce jour aucun incident n’a été déclaré. «Rendu à la deuxième étape, nous pouvons dire globalement que tout se déroule bien. A Ebolowa nous n’avons pas eu d’incidents, à Yaoundé également depuis la première course ce matin, quelques cas. Ça prouve que les visites médicales sont bien faites et que c’est le bon produit qui a fait la course», a déclaré sur les antennes de notre confrère de la CRTV, le Colonel Belinga en sa qualité de Chef Opérations recrutement.

Il convient de noter qu’il y a des innovations dans cette opération de recrutement à savoir l’utilisation d'un drone pour assurer un suivi et une conduite correcte des opérations, mise en place du site web pour de meilleures informations et ligne téléphonique spéciale. «Nous nous sommes aussi équipés de la célèbre machine Elisa pour déterminer le niveau d’aptitude des candidats et pour certaines récriminations et plaintes, nous avons mis au service des candidats et de leurs familles un numéro vert», a déclaré le Colonel Zanga Zambo Boniface, Adjoint au chef de la Commission Communication.

L’étape suivante est à Maroua dans la région de l’Extrême-Nord. Il faut noter que dans le recrutement des 2600 commandos, 2000 sont pour le BIR et 600 pour la Garde présidentielle.    

Liliane N.

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le lundi, 24 février 2020 10:28
Transfert de compétences : Le Groupe Huawei félicité par le Minesup pour son investissement au Cameroun

C’était ce 19 février à Yaoundé à l’occasion de la première finale nationale du concours dénommé « Huawei ICT Compétition …


Stéphane NZESSEU Publié le mercredi, 19 février 2020 15:12
Communication digitale : Le site de la SNI n'a pas été actualisé depuis 2017 (année de mise en ligne)

Pour une organisation dont l’objectif majeur est d’incité l’investissement au Cameroun, c’est une catastrophe. A l’ère de l’extrême digitalisation de…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.