Lutte contre Boko Haram : Un camerounais de 25 ans conçoit un drone solaire

lundi, 19 août 2019 10:49 Liliane N.

Avec ce drone solaire, il sera possible de surveiller les frontières et lutter contre l’insécurité.

 

C’est une grande révolution et une innovation. C’est aussi et surtout un appui super important dans la lutte contre la secte terroriste Boko Haram, qui perturbe le quotidien des camerounais qui vivent dans la région de l’Extrême-Nord, depuis de bonnes années. Borel Teguia, jeune ingénieur diplômé en énergies renouvelables connaît très bien la situation qui prévaut à l’Extrême-Nord. Et c’est fort de cela, qu’il a voulu à son niveau contribuer à la lutte contre cette secte terroriste.

« Ayant fait mes études supérieures dans l’Extrême-Nord du Cameroun, et voyant sans cesse de nombreuses familles obligées de quitter leurs domiciles à cause de la guerre, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. Parce qu’il n’y a rien de plus horrible que la guerre, et rien de plus important qu’une vie humaine. C’est ainsi que j’ai commencé à travailler sur cet engin miniature qui pourrait voler, prendre des images visualisables en temps réel, et permettre de mieux surveiller les frontières camerounaises. J’ai voulu pour ainsi dire, doter le ciel camerounais d’un œil qui veille sur ses frontières », relate-t-il au micro de notre confrère Sputnik.

Borel Teguia a donc fait de la conception et de la réalisation de ce drone solaire, son projet d’études. Ce sera d’ailleurs son sujet de mémoire. « Je me suis rendu compte qu’il y avait des problématiques aussi importantes que la surveillance, sur tout le continent africain. Les drones seraient une solution. Aujourd’hui, les drones interviennent dans l’agriculture, la télécommunication, la santé, la cinématographie, le BTP, l’art et la culture. Une aubaine pour notre entreprise », ajoute-t-il au micro de Sputnik.   

Il convient de préciser qu’effectivement l’utilisation des drones se fait de plus en plus importante en Afrique. En plus d’être efficace et bénéfique dans la lutte contre le terrorisme, les drones peuvent servir dans le continent africain dans des secteurs tels que la santé. Ils peuvent être utilisés pour distribuer des médicaments, traitements, tests médicaux et vaccins à des populations rurales éloignées des principaux centres hospitaliers. Dans le secteur agricole, ils peuvent être utilisés pour surveiller l’évolution des cultures et prévenir les dangers les attendant. Ils peuvent également être utiles dans le domaine de la sécurité.

Pour poursuivre donc avec son projet, l’ingénieur Borel Teguia diplômé en énergies renouvelables a décidé de lancer une opération de levée de fonds.

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le lundi, 24 février 2020 10:28
Transfert de compétences : Le Groupe Huawei félicité par le Minesup pour son investissement au Cameroun

C’était ce 19 février à Yaoundé à l’occasion de la première finale nationale du concours dénommé « Huawei ICT Compétition …


Stéphane NZESSEU Publié le mercredi, 19 février 2020 15:12
Communication digitale : Le site de la SNI n'a pas été actualisé depuis 2017 (année de mise en ligne)

Pour une organisation dont l’objectif majeur est d’incité l’investissement au Cameroun, c’est une catastrophe. A l’ère de l’extrême digitalisation de…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.