Insécurité : Le délégué régional de l'environnement du Nord-ouest libéré

lundi, 11 mars 2019 16:02 Marie Mgué

Kidnappé le 3 mars dernier à Bamenda avec son épouse, Henry AWAH, le délégué régional de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable  du Nord-Ouest a été relâché par ses ravisseurs après une semaine de captivité.

 

C’était l’une des victimes de la crise sociopolitique, dite « anglophone » qui sévit dans les  régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Henry Awah, le délégué régional de l'environnement, de la protection de la nature et du développement durable  du Nord-Ouest et son épouse  ont  été relâchés  le 9 mars dernier,  selon une source familiale, après une semaine de captivité. Les conditions de sa libération  n’ont pas été dévoilées.

Henry Awah avait été kidnappé par des hommes armés non identifiés  à Bamenda en compagnie de son épouse dans la nuit du 02 au 03 mars dernier à Bamenda. Si le délégué régional et son épouse sont libres, ce n'est pas le cas de Suh Ernest Neba, chauffeur de l'épouse du préfet du département de la Mezam, toujours dans la même région. Ce dernier avait été enlevé le 1er  mars dernier aux  environs de 19 heures  dans la localité de Bafut, une commune  du département du Mezam. Selon une source, la victime était allée chercher sa mère à cause de l'enlisement de la crise sécuritaire dans cette  région. Il a été pris au piège et kidnappé par des individus armés, encore non identifiés.

Dans la commune  de Nkambe, chef-lieu du département du Donga-Mantung,  le surveillant général du lycée de cette localité, Jean Ngala a été tué à Ndu au cours d'un affrontement entre les Forces de défense et de sécurité et les séparatistes le 9 mars dernier. Il  aurait été confondu à un séparatiste. En attendant le retour au calme, la crise anglophone continue à faire des victimes, autant chez les Forces de défense camerounaise, les séparatistes, que chez les civils. 

 

Leave a comment