Forces de défense: les nouveaux chefs militaires installés dans la région du Sud

lundi, 18 mars 2019 15:40 Otric N.

Le commandant de la légion du Sud et le commandant de la 11e Brigade d’infanterie motorisée ont officiellement pris fonction vendredi dernier lors d’une cérémonie présidée par le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo. Ils prennent ainsi les commandes de la défense dans le Sud dix jours après leur nomination par le président de la République, Paul Biya.

 

Le nouveau commandant de la Légion de gendarmerie du Sud, le colonel Azew Landry, et le nouveau commandant de la 11e Brigade d’infanterie motorisée (11e Brim) dans cette région, le colonel Bebouraka Jean-Pierre, ont été installés dans leurs fonctions par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo. 70 minutes de solennité à la tribune officielle d’Ebolowa pour rappeler les missions qui les attendent sur le terrain.

Dans son discours, rapporte Cameroon Tribune, le Ministre de la Défense a relevé la prégnance de plusieurs phénomènes dans la région du Sud. Notamment, le grand banditisme dans les villes et sur certains axes routiers, l’exploitation illégale des ressources fauniques et forestières par des braconniers, les flux migratoires incessants d’individus, sources d’activités illégales, ainsi que la prolifération d’armes illégales.

Joseph Beti Assomo a invité les deux promus à mettre l’accent sur la surveillance et le contrôle de la zone frontalière avec le Gabon où prospèrent l’immigration clandestine, le braconnage d’espèces protégées et l’orpaillage clandestin, entre autres. «Veillez, en rapport avec vos collègues à ce que notre frontière ne serve jamais de passage aux ennemis des pays frères, amis et voisins», a-t-il recommandé.

Au nouveau patron de la 11e Brigade d’infanterie motorisée, le colonel Bebouraka Jean-Pierre, le Mindef a instruit de «planifier et conduire efficacement les opérations, sous l’autorité du commandant de la 1ère Région militaire interarmées, assurer le relèvement constant des capacités opérationnelles et la sécurisation étanche des frontières avec les pays voisins, ainsi que celle des projets structurants».

Le commandant de la légion de gendarmerie du Sud, le colonel Azew Landry, doit pour sa part, diriger et contrôler la mise en condition des formations, lutter contre la criminalité transfrontalière, veiller au respect des dispositions qui régissent la bonne exécution des missions de la gendarmerie. Les exhortant à veiller à l’état d’esprit et au moral des troupes, Joseph Beti Assomo leur a réitéré sa confiance, au regard de leurs expériences et états de service au sein de l’armée.

Otric N.

Leave a comment