Dr Succes Nkongho : « Le retrait de l’armée dans le NOSO n’est pas la solution »

mercredi, 19 février 2020 08:46 Stéphane NZESSEU

Dans un entretien accordé à notre rédaction, le serviteur de Dieu et ancien Général Ambazonien aujourd’hui repenti, affirme militer désormais pour le retour de la paix dans les régions en situation de guerre civile de fait. Pour lui, le plan de déploiement de la paix dans ces régions ne doit pas intégrer le retrait de l’armée républicaine comme l’exige certains.

 

Le Dr Succes Nkongho est résolument engagé dans pour le retour de la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Cameroun. Lui qui hier, aux premières heures de cette crise, avait pris les armes contre la République, a aujourd'hui pris les armes de la contre propagande pour réconcilier les forces vives de la région autour d’un véritable projet de retour au calme.

Dr Succes Nkongho dit maîtriser tous les acteurs et les différents protagonistes de la crise qui sont actuellement soit dans les forêts, soit dans les salons feutrés pour financer la guerre. Ayant été pendant très longtemps au cœur du système, il dit être capable de le détruire en moins d’un an. « Mais si seulement Yaoundé pouvait nous écouter. Le problème c’est que Yaoundé est aussi divisé sur les orientations stratégiques » déplore Dr Succes Nkongho.

A la question de savoir comment il procéderait, il nous fait savoir que la réalité dans ces régions aujourd’hui n’est plus la même qu’au début de la crise. Selon lui, l’essentiel des généraux et hommes de rangs des milices ambazoniennes actuelles ne sont ni plus ni moins que « des pilleurs et des assassins ». « Ce sont ceux qui sont censé protéger le peuple qui leur coupe les pieds et les doigts, ils ont brûlé l’hôpital de Kumba, sont les mêmes qui ont assassinés le missionnaire américain et qui assassinent des femmes et des enfants pour les mêmes raisons ». 

C’est d’ailleurs l’une des principales raisons pour laquelle pour lui, « le retrait de l’armée des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest n’est pas une solution. D'ailleurs, les gens oublient que l’armée c’était retiré de ces régions le 21 ou le 25 décembre dernier (ndlr décembre 2019), et elle n’est revenue en force que le 05 janvier. Mais entre-temps il y avait toujours des tueries dans les villages. »

Dr Succes Nkongho est catégorique « la seule arme qui détruira le rêve ambazonien, c’est l’arme de la vérité. Car ils sont allergiques à la vérité parce que le mensonge c’est leur stratégie. Je vais consumer cette tragédie cette année ».

Lire aussi : Drame à Ngarbuh dans le Nord-Ouest : La position du gouvernement est connue

 

Stéphane NZESSEU

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 21 septembre 2020 13:47
Offre en énergie électrique : Le Cameroun annonce la résorption du déficit pour février 2022 dans la région de l’Est

C’est la principale information à retenir de la visite effectuée le 18 septembre dernier par le ministre camerounais de l’Eau…


Innocent D.H. Publié le jeudi, 17 septembre 2020 08:05
Entrepreneuriat féminin : Le Minpmeesa annonce un appui de 50 millions de FCFA au GFAC en 2021

Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III a fait l’annonce…


Santé

Innocent D.H. Publié le lundi, 07 septembre 2020 22:25
Cameroun : Une campagne de vaccination contre la poliomyélite en vue dans certaines régions

Les journées locales de vaccination contre cette maladie se déroulent dans les prochains jours au Cameroun. Cette campagne qui concerne…


Stéphane Nzesseu Publié le vendredi, 28 août 2020 11:22
Epidémie de Rougeole : Plus de 1.427 malades de rougeoles et 13 décès enregistrés

Alors qu’on la croyait presque vaincue, la rougeole refait surface et mine de nombreux ménages. De plus en plus d’enfants…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.