Crise Sécuritaire dans les régions du Nord et du Sud Ouest : Les dix facteurs de réussite du "dialogue inclusif camerounais"

lundi, 13 mai 2019 14:51 Nicole Ricci Minyem

Pour Robert Essomba, analyste politique, Le Cameroun se prépare à vivre un événement majeur dont la réussite est capitale pour cet Etat-Nation: Le Dialogue inclusif sous le prisme du Grand Pardon.

 

Au-delà des bonnes intentions et théories, le temps de l'action. Comment s'y prendre efficacement pour prévenir tout échec? Ci-dessous les facteurs de réussite en 10 points: 

 

1. Définition de l’objectif du dialogue et des résultats escomptés à Court, Moyen et Long-terme 

Action : Etat du Cameroun

Objet : Il appartient à l’Etat du Cameroun de définir le cadre normatif du Dialogue, d’énoncer clairement les objectifs visés ainsi que les résultats attendus. Doit-on tout y mettre : NOSO, Code électoral, Constitution, Fédéralisme, Loi sur Tribalisme ? Doit-on se limiter au NOSO ? Peut-on procéder par rounds pour couvrir des thématiques spécifiques?

 

2. Définition des thématiques non-négociables (Hors Négociation)

Action : Etat du Cameroun

Objet : Les points de négociation doivent être bien circonscrits en vue de préserver les acquis nationaux, la paix et d’éviter des malentendus lors des négociations

 

3. Identification des Principales Parties au Dialogue

Action : Etat Du Cameroun

Objet : L’objectif Du Dialogue, Les étapes ou Rounds, Les résultats escomptés  permettent d’identifier les Principales Parties à la Table de Négociation. Un Dialogue inclusif dont le cadre de négociation est le NOSO, devrait tout d’abord mobilier les Représentants des Parties Anglophones et l’Etat du Cameroun, mais aussi d’autres forces vives – Société civile et autorités religieuses.

 

4. Définition du Processus, étapes, Lieu et durée du Dialogue

Action : Etat du Cameroon

Objet : Les Parties doivent être imprégnées au préalable des thématiques, du temps de prises de parole, des modes de débats et de facilitation, des expertises requises, des synthèses et transcrits, des décisions au terme de chaque thématique/Point de négociation ; Quant aux Etapes de négociation, elles peuvent s’articuler en plusieurs rounds en fonction des critères de démarrage et de sortie d’étapes. Le Lieu peut être neutre. Toutefois, il revient à l’Etat du Cameroun de choisir le lieu et la période. 

 

5. Désignation par Chaque Partie des Hauts Représentants devant conduire le Dialogue

Action : Parties en Négociation

Objet : Ces Hauts Responsables doivent être des personnes intègres, consensuelles, bénéficiant du respect de toutes les Parties. La question de la Représentativité dans les Régions NOSO est fondamentale. Qui est qualifié à parler an nom de ces Régions? Les minorités non-violentes seront-elles représentées?

 

6. Désignation des Facilitateurs Majeurs : Médiateur National, Médiateur/Représentant Onusien, Représentants de la société civile et des autorités religieuses

Action : Etat Du Cameroun, ONU, Société Civile, Autorités Religieuses 

Objet : L’Etat du Cameroun devrait désigner le Médiateur National (Intègre et consensuel), L’ONU devrait désigner son Représentant et La Société Civile et Autorités Religieuses devraient soumettre à l’Etat du Cameroun leurs Représentants afin de favoriser la neutralité. 

 

7. Echange des énoncés de Points de négociations entre Principales Parties et Facilitateurs

Action : Parties en Négociation

Objet : L’échange des énoncés des points en négociation est utile à l’effet de favoriser la transparence, permettre aux parties de préparer leurs prises de paroles, arguments ainsi que les compromis pour chaque point de négociation. Cet échange devrait faire partie des critères de démarrage d’un round. 

 

8. Définition des conditions/critères de démarrage et de sortie d’étapes des Négociation par chaque partie

Action : Partie en Négociation

Objet : Ces critères doivent être définis d’accord partie afin d’éviter des échecs de négociation et à chaque étape de négociation, les Facilitateurs devraient s’assurer que ces critères sont réunis. Lorsque les critères de sortie d’étapes ne sont pas satisfaits, toute sortie ou arrêt de négociation est assimilé à un échec.

En l’occurrence, les critères de démarrage du Round 1 en vue des négociations sur la Crise Anglophone pourraient être : Echange des énoncés des points de négociation, le cessez-le-feu, libération des leaders, libération des otages, sortie de brousse et retour des populations dans les villages, libre circulation des populations dans le NOSO….

 

9. Signature des Actes de négociation assortis d’un échéancier de mise en œuvre avec engagement pour une stricte application des Décisions.

Action : Parties en Négociation, Facilitateurs

Objet : Le Secrétariat des Négociations devrait produire les Actes de négociations et Décisions auxquels les Parties sont parvenues. Ces Actes et Décisions sont lus, puis signés par les Hauts Représentants des Parties. Toute Décision est assortie d’un échéancier de mise en œuvre, à Court, Moyen ou Long Terme.

 

10. Désignation d’un Comité Bipartite de Mise en œuvre des Actes du Dialogue

Action : Parties en Négociation

Objet : La mise en exécution des Décisions des négociations nécessite un comité Ad-hoc ou permanent dont le rôle est d’impulser la dynamique des accords du Dialogue et de rendre compte des progrès réalisés ou entraves au Peuple Camerounais ainsi qu’aux institutions internationales. 

 

Robert Essomba

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.