Crise anglophone : Les séparatistes kidnappent 4 employés de la Cdc

mercredi, 16 octobre 2019 14:44 Liliane N.

11 autres ouvriers ont été grièvement blessés. Ils ont été conduits à l'hôpital pour recevoir des soins.

 

Les séparatistes continuent de s’en prendre aux employés de la Cameroon development corporation (Cdc). La dernière attaque remonte au soir du 14 octobre 2019. Selon des sources bien introduites, ils ont attaqué des ouvriers de la Cdc qui travaillent dans les plantations. Le bilan fait état de quatre employés kidnappés et 11 qui sont grièvement blessés, renseigne Lygonga Mbonde, l’un des Directeurs d’unité de la société spécialisée dans l’agroindustrie.

«Ils (les séparatistes Ndlr) sont arrivés quand les travailleurs étaient sur le point de dormir et les ont rassemblés dans la cour et ont commencé à fouetter les uns après les autres avec des machettes. Ils ont coupé les doigts et les mains de certains d’entre eux. Et ensuite, ont enlevé quatre hommes et sont partis dans la brousse», raconte Lygonga Mbonde.

Il convient d’indiquer que la Cdc, deuxième employeur au Cameroun après l’Etat, fait partie des entreprises qui paient le lourd tribut de la crise anglophone. L’entreprise avait à son actif quelque vingt mille contrats de travail et une masse salariale mensuelle d’environ 2,5 milliards de FCFA. Au mois de juin dernier, Ni John Fru Ndi le Chairman a effectué une visite dans ses locaux. Le but de cette visite étant d’évaluer au mieux sa situation.

Surtout que la direction générale n’a de cesse d’appeler le gouvernement au secours. Les séparatistes ayant déjà occasionné la cessation du travail dans la plupart de ses sites. Les usines ont également dû fermer leurs portes. La seule usine à Idenau fonctionne à moins de 50%. Aussi, du fait des menaces et des attaques comme celle ci-haut mentionnée, certains employés préfèrent rester dans leurs maisons.

«La crise pèse lourdement sur la situation socio-économique des travailleurs. Plusieurs établissements n’étant plus en activité, étant donné que la peur et les menaces qui pèsent sur la vie des travailleurs les forcent à ne plus aller au travail», déclarait Franklin Ngoni Njie le Directeur général de la Cdc.

La situation de la Cdc du fait des attaques persistantes des séparatistes, reste alarmante. 12 000 employés ont été envoyés en congé technique au mois de mai 2019.

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le lundi, 20 janvier 2020 13:45
Dialogue Etat-Secteur privé : Le patronat sollicite un rapprochement avec le Chef de l’Etat

Dans une tribune qui a pour titre « Relever les défis des entreprises et de l’économie », parue dans un…


Innocent D H Publié le samedi, 18 janvier 2020 13:31
Sommation : La Beac demande aux banques de lui transmettre les données de leurs transactions

C’est une injonction de la Banque des Etats de l’Afrique centrale entre vigueur dès cette année 2020. Tous les établissements…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.