Crise anglophone : 5 Amba boys déposent les armes au Sud-Ouest

jeudi, 16 janvier 2020 08:25 Liliane N.

Ces Amba boys ont indiqué qu’ils souhaitaient avoir une vie normale.

 

Cette année 2020 a commencé avec le changement de camp de certains combattants de la république fantôme d’Amabazonie. Cinq d’entre eux ont décidé de ne plus lutter contre la nation. Ils ont déposé les armes et se sont rendus à la Préfecture du département de la Mémé. Ils ont souhaité avoir désormais une vie normale et faire amende honorable. Chamberlin Ntou’ou Ndong, le Préfet de la Mémé, qui les a accueillis à indiquer que l’heure est à leur réintégration.

Les 5 Amba Boys ont eu un échange franc avec l’autorité administrative. Chamberlin Ntou’ou Ndong a tenu une séance de travail avec ses collaborateurs. Le but de ladite réunion était de réfléchir sur les mesures sanitaires et sécuritaires qui doivent être prises pour la réinsertion de ces anciens séparatistes. « Nous continuerons d’accueillir ceux qui choisissent de déposer les armes, et œuvrerons toujours pour qu’ils retrouvent une vie normale », a déclaré le Préfet de la Mémé.

Pour l’heure, les cinq anciens séparatistes ont droit à un encadrement et réaménagement psychologique et moral. Après cette étape, ils seront confiés aux professionnels du Centre régional de Désarmement et de Réinsertion de Buéa. Profitant de cette occasion de repentance de ces Amba Boys, le Préfet de la Mémé a redis le  message de paix du Chef de l’Etat. Ce message convie ceux qui ont encore les armes en mains, à les ranger et à se placer du côté de la patrie et de la stabilité.

Pour bien assurer le suivi de toute personne qui décide de déposer les armes, par décret le Président Paul Biya a procédé à la création du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration des ex-combattants dans les régions en crise. Ledit décret date du 30 novembre 2018. Sa principale mission selon l’article 2 dudit décret est « d’organiser, d’encadrer et de gérer le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants du Boko Haram et des groupes armés des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest désireux de répondre favorablement à l’offre de paix du Chef de l’Etat en déposant les armes ». Le Comité est doté de trois centres régionaux à Bamenda dans le Nord-Ouest, à Buea au Sud-Ouest et à Mora dans l’Extrême-Nord.

 

Liliane N. 

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 21 septembre 2020 13:47
Offre en énergie électrique : Le Cameroun annonce la résorption du déficit pour février 2022 dans la région de l’Est

C’est la principale information à retenir de la visite effectuée le 18 septembre dernier par le ministre camerounais de l’Eau…


Innocent D.H. Publié le jeudi, 17 septembre 2020 08:05
Entrepreneuriat féminin : Le Minpmeesa annonce un appui de 50 millions de FCFA au GFAC en 2021

Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III a fait l’annonce…


Santé

Innocent D.H. Publié le lundi, 07 septembre 2020 22:25
Cameroun : Une campagne de vaccination contre la poliomyélite en vue dans certaines régions

Les journées locales de vaccination contre cette maladie se déroulent dans les prochains jours au Cameroun. Cette campagne qui concerne…


Stéphane Nzesseu Publié le vendredi, 28 août 2020 11:22
Epidémie de Rougeole : Plus de 1.427 malades de rougeoles et 13 décès enregistrés

Alors qu’on la croyait presque vaincue, la rougeole refait surface et mine de nombreux ménages. De plus en plus d’enfants…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.