Cameroun: la main tendue de Paul Biya aux groupes séparatistes

samedi, 01 décembre 2018 11:41 Mfoungo

 

Le Président Camerounais Paul Biya vient de lancer la mise en place d’un comité qui a pour mission d’organiser et d’encadrer le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants de Boko Haram et des groupes armés des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest afin de réinstaurer un climat de paix au Cameroun.

Cette main tendue du Président Paul Biya vers les combattants armés des régions anglophones du Cameroun a pour but de faire revenir la paix, de lutter contre la radicalisation, de relancer l'économie et de permettre aux jeunes camerounais de reprendre une vie normale, loin des balles, de la torture et des souffrances quotidiennes infligées par les séparatistes.


Paul Biya et son gouvernement prouvent, par la mise en place de ce comité, qu’ils recherchent toutes les voies et moyens possibles à une résolution pacifique aux crises qui affectent durement le Cameroun depuis l’été 2016.


La création de ce comité intervient après le lancement du plan d'assistance humanitaire d'urgence et la mise en place du Centre de coordination de l'assistance humanitaire dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

 

Voici le programme proposé par le comité afin d’aider les ex-combattants à déposer les armes et à se réinsérer dans la vie civile:

En matière de désarmement:

  • Accueillir, prendre en charge et désarmer les ex-combattants.
  • Collecter, répertorier et stocker les armes et munitions remises volontairement par les ex-combattants.
  • Prendre toutes les dispositions appropriées à la destruction des armes, munitions et explosifs - en liaison avec les autorités compétentes.

 

En matière de démobilisation:

  • Mettre en place des sites de cantonnement pour les ex-combattants et en assurer la gestion.
  • L’encadrement des ex-combattants.
  • Apporter une assistance multidimensionnelle aux ex-combattants dans le cadre de leur préparation à un retour à la vie civile.

 

En matière de réintégration:

  • Prendre les dispositions nécessaires à la déradicalisation des ex-combattants.
  • Aider les ex-combattants à la réinsertion dans la vie civile via la formation, l’éducation, la mise à disposition d’outils et moyens de production ainsi que l’assistance à la création d’activités génératrices de revenus.
  • Mener des actions de sensibilisation et apporter une aide multidimensionnelle aux communautés les plus touchées afin de faciliter la réintégration des ex-combattants.

 

Le comité dispose déjà de centres régionaux à Bamenda, Buea et Mora.
C’est dans ces centres que se dérouleront les opérations de désarmement, de démobilisation et de préparation à la réintégration.

 

Paul Biya lance par ailleurs un appel aux autorités compétentes, qu’elles soient traditionnelles ou religieuses, ainsi qu’à toutes les personnes de bonne volonté pour qu'elles appuient et soutiennent les efforts des autorités administratives.

 

Sensibiliser, responsabiliser et réintégrer à la vie civile les anciens membres des groupes armés afin qu'ils saisissent cette main tendue, prennent conscience de la gravité de la situation et soient les acteurs du changement qui permettra au Cameroun de redevenir un pays uni, soudé et fort -  tels sont les souhaits du gouvernement Camerounais.

Peter Essombe



Leave a comment