Breaking news : Halte à la manipulation contre l’armée camerounaise

mercredi, 17 avril 2019 18:10 Bossis Ebo'o

Colonel Didier Badjeck, fustige la désinformation sur les réseaux sociaux.

 

Une vidéo extrêmement dure, montre une série d'images que le réalisateur impute à l'armée camerounaise, pour certainement crédibiliser la fallacieuse thèse de commission d'exactions à mettre à l'actif d'une Armée jusque-là courageuse et professionnelle. Ce genre de manipulation, au-delà d'être odieuse, obéit aux commanditaires qui ont décidé de saper les efforts de paix de notre pays le Cameroun en théâtralisant l'émotivité,  au fur et à mesure que des filets d'espoir se dessinent.

 

Ce modus opérandi, coutumier des fabricants de Fake news part de séquences dont certaines peuvent avoir été vécues mais  dans d'autres contextes ou d'autres circonstances. 

 

Dans cette vidéo par exemple, des prises de vues montrent des victimes de séparatistes exploitées à mauvais escient. Il est aisé d'opposer à ces images, la vérité des contextes réels où d'histoires avec les différentes bases de données disponibles... Des méthodes de générateurs de l'émoi et de l'invitation au génocide. Méfiance, méfiance et vigilance. 

 

Une annonce que ne partage pas Merlin Amougou : « C'est vrai mais malheureusement nous ne sont plus il y a 2 ans un pays en paix, il faut retirer cette phrase. Depuis plus de 2 ans nous sommes  un pays en guerre au Nord, la secte Boko Haram ; au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, les séparatistes et Amazoniens dictent leur loi. Et qui ne sont pas à finir. Vois faites là comme ceux qui veulent nous faire croire que la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2019) n'a pas été retirée au Cameroun mais que la CAF à seulement  changer de date ».

 

Bossis Ebo'o

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.