06/07
Cryptomonnaie: Emile Parfait Simb dans bientôt poursuivi en France après le Cameroun, le Canada et…
06/07
Maurice Kamto : «le MRC n’a pas été créé pour mettre en place un comptoir…
06/07
Assemblée nationale : les députés ont bloqué le débat d’orientation budgétaire
05/07
Mondial 2022: le staff technique des Lions indomptables en repérage à Doha
05/07
Un conducteur de camion enlevé au Nord-Ouest
05/07
Affaire Liyeplimal: le député Cabral Libii va déposer une plainte aux Etats-Unis
05/07
Honneur et Fidélité : Conflictualités de puissances : pendaison programmée de l’Afrique ???
04/07
Alternance au MRC : un avocat charge Michèle Ndocki
04/07
Coronavirus au Cameroun: seul le test PCR est payable pour les voyageurs
04/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables tenues en échec par la Zambie
04/07
Commune de Bikok: Le développement en marche
04/07
Explosion d’un engin explosif à Mokolo: Que s’est - il passé?
04/07
Activités parlementaires: Les conditions d’entrée, de séjour, et de sortie des étrangers au Cameroun en…
02/07
Iran : Trois séismes font cinq morts et des dizaines de blessés
02/07
Assemblée Nationale: Le ministre de la Santé Publique, le ministre de l’Agriculture et du Développement…
02/07
Assemblée Nationale: Pauline Nalova Lyonga Egbe interpellée à propos des pénalités relatives aux dépôts tardifs…
02/07
Honorable François Biba: “Les Droits d’auteurs en eaux troubles au Cameroun”
01/07
Subventions: la Fecafoot dément avoir perçu 560 millions de F du gouvernement
01/07
Fecafoot: Samuel Eto'o met fin au contrat de l'équipementier Le coq sportif
01/07
Activités Parlementaires: L’honorable Ghimbop Joséphine interpelle Paul Atanga Nji sur le temps de délivrance des…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • agenda

Réfugiés ou “Le droit de demander l’asile”

lundi, 20 juin 2022 10:58 Nicole Ricci Minyem

Comme chaque année, le 20 juin est consacré à la célébration de la journée mondiale des réfugiés et, le Fonds des Nations Unies pour la Population informe que: 

“En mai 2022, le monde a atteint le record peu réjouissant de plus de  100 millions de personnes déplacées de force. Cela constitue plus de 1 % de la population mondiale, et équivaudrait au 14e pays le plus peuplé de la planète, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés…”. 

Des statistiques qui ont amené le système des Nations Unies a choisi comme thème de commémoration: “Droit à demander l’asile”; Ce qui comprend des frontières sécurisées, l’impossibilité de forcer quelqu’un à retourner dans son pays si cela met en danger sa vie ou sa liberté, ainsi qu’un traitement digne et sans discrimination. 

Dans son message, le Fonds des Nations Unies pour la Population ceci: 

“Nous disons souvent que ces gens ont fui leur foyer, mais personne ne choisit de tout laisser derrière soi et de s’exposer à de la violence, à des abus et à de l’exploitation, surtout pas des femmes et des filles déjà vulnérables. 

Ce que fuient ces personnes, c’est le conflit (Afghanistan, Syrie, République démocratique du Congo), la guerre (Ukraine) et la persécution (Myanmar). Elles tentent d’échapper à des catastrophes, qu’elles soient induites par l’homme ou naturelles (Éthiopie, Kenya, Somalie). 

Des conditions désespérées sur lesquelles elles n’ont aucun contrôle en ont fait des réfugiées, des demandeuses d’asiles, des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ou des apatrides…”. 

Les textes 

La Convention de 1951 des Nations Unies sur les réfugiés et le Protocole de 1967 établissent les droits des réfugié·e·s et leurs responsabilités vis-à-vis des pays d’accueil, ainsi que les obligations légales des États pour leur protection. 

Les réfugié·e·s doivent recevoir un traitement aussi favorable que celui des étrangers en général ou même des nationaux du pays concerné. 

En rappel, 

La Journée mondiale des réfugiés a été célébrée pour la première fois le 20 juin 2001, pour marquer le 50e anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés.

On ne perd pas son droit à vivre en bonne santé, dans la dignité et libre de toute violence lorsqu’on perd presque tout le reste. 

Pour soutenir les femmes et les filles qui ont connu un déracinement, l’UNFPA distribue des kits dignité pour les aider à assurer leur hygiène menstruelle, propose des soins de santé sexuelle et reproductive dont une protection contre la violence basée sur le genre et des services d’aide sociale ou juridique, et offre aussi des soins maternels essentiels. 

Une clinique de santé reproductive gérée par l’UNFPA et Jordan Health Aid Society International, dans le camp de Zaatari qui accueille plus de 80 000 réfugié·e·s syrien·ne·s, a permis de mettre au monde plus de 14 000 bébés sans un seul décès maternel.

Dans son discours de 1993, le lauréat du prix Nobel de la Paix Nelson Mandela espérait un monde “délivré de la tragédie que représente la situation forcée de millions de personnes à devenir réfugiés”. 

Ce monde qu’il appelait de ses vœux reste inaccessible, et cette journée met en avant la détresse des réfugié·e·s, leurs droits et leur souhait ardent de retrouver un foyer.

Leave a comment

Face à ses interlocuteurs, le Chef de l’Etat Camerounais est resté lucide au cours du débat portant sur la paix qui se…

Agenda

«July 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031






Sunday, 05 June 2022 11:01