24/10
Olivier Bilé: L'Afrique ne sera pas un champ d’expérimentation de vaccins aux agendas cachés
24/10
Hommage: L’honorable Cabral Libii salue la mémoire du Professeur Théophile Yimgaing Moyo
24/10
Mvogo Bogo Rigobert Achille: A jamais dans les mémoires
24/10
Turquie : Erdogan ordonne l’expulsion des ambassadeurs mobilisés pour la libération de l’opposant Kavala
24/10
Utilisation des données: Essentielles à l’élaboration et à la planification des politiques
24/10
Coopération Cameroun -Nigéria
24/10
Infrastructure hydraulique: La remise à niveau a été faite par le comité international de la…
24/10
Jean lambert...Nang: Desperate Can
24/10
Marafa Hamidou Yaya: Le choix de l’action - mes dix ans au Minat
23/10
Climat : L’Arabie saoudite vise la neutralité carbone d’ici à 2060
23/10
Can Total des Nations Total Energies 2021: L’accord Cadre désormais signé
23/10
Stationnement inapproprié des camions: Albert Dzongang menace d’organiser un sit - in à Douala
23/10
Lutte contre le Covid -19 : l’Arabie Saoudite accompagne le Cameroun
23/10
Centre Hospitalier Régional d'Ebolowa: La mise en service est pour bientôt
23/10
Mairie de Douala 5ème: Un jeune homme perd la vie dans les eaux de Makepe…
23/10
Commune d'Afanloum: Angèle Meyanga au côté des populations
23/10
“Unesco Youth ICT BoostCamp for Central Africa”: Le Cameroun vit sa première édition
23/10
Covid -19 et attaque mondiale: Quand la menace sur la liberté d’expression a des répercussions…
23/10
Nécrologie: Théophile Yimgaing Moyo n’est plus
22/10
Problème d’hémodialyse à l’hôpital général de Yaoundé: le premier ministre saisi par le collectif des…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Société
  • Le ministre de la Santé au chevet de la famille du jeune homme dont la dépouille alimente les débats sur la toile

Le ministre de la Santé au chevet de la famille du jeune homme dont la dépouille alimente les débats sur la toile

mercredi, 29 septembre 2021 15:48 Ariane Foguem

Le patron de la santé s’est rendu ce jour au domicile des parents du jeune Hilaire Ayissi, décédé le 19 septembre dernier à la suite de deux interventions chirurgicales à l’hôpital centrale de Yaoundé. Des rumeurs stipulent que son corps aurait subi un trafic d’organes.

Après le décès tragique de Hilaire Ayissi, jeune homme âgé de 22 ans, à la suite de deux interventions chirurgicales à l’hôpital central de Yaoundé le 19 septembre dernier, le ministre de la Santé publique, le Dr Malachie Manaouda s’est rendu au domicile des parents du défunt ce mercredi 29 septembre pour leur apporter le soutien du gouvernement.

Avant cette visite, Le patron de la santé est allé à l’hôpital central, accusé d’avoir prélevé des organes sur la dépouille du jeune Hilaire Ayissi. Dans le cadre d’une enquête qu’il a prescrite pour faire la lumière sur l’affaire de soupçons de trafic d’organes humains à l’hôpital central, le ministre Manaouda s’est entretenu avec le Directeur de cette formation sanitaire, le Pr Pierre Joseph Fouda, le médecin mis en cause dans l’affaire, ainsi que l’équipe chargée de mener à bien cette enquête. Elle est dirigée par l’inspecteur général des services médicaux et paramédicaux, le Dr Zoa Nnanga.

Hilaire Ayissi est arrivé à l’hôpital central plusieurs jours avant son décès, après avoir été poignardé dans le bas du dos. Il décède deux semaines plus tard du fait de l’aggravation de sa plaie, selon un communiqué rendu public par le Pr Pierre Joseph Fouda.

C’est le jour de la levée de corps que l’affaire du supposé trafic d’organes éclate. « Quand je suis arrivée à la morgue j’ai trouvé que mon neveu avait été habillé en l’absence des membres de la famille. J’ai demandé à identifier le corps. Ce qui a créé beaucoup de soucis entre le morguier et moi. Quand j’ai pu déshabiller l’enfant, il était bandé de partout alors qu’il avait été opéré au dos. Il y avait une ouverture sur le côté, le bas du ventre et à l’intérieur de la cuisse, ce qui m’a choqué. » A confié l’oncle du défunt, Cyprien Mballa aux confrères de Cameroun tribune.

La famille a ensuite manifesté en barrant le bureau du Directeur de l’hôpital central avec la dépouille de leur proche. Si cette dernière soupçonne que la dépouille de leur enfant a subi un trafic d’organes, le Chirurgien qui s’est occupé du cas, le Dr Daniel Biwole affirme qu’aucun prélèvement d’organes n’a été fait sur le patient en question.

L’autopsie prévue dans quelques jours permettra de mettre fin à cette polémique.

 

Ariane Foguem

Leave a comment

Tout en condamnant l’assassinat des élèves survenu samedi dernier à Kumba, l’Union européenne et les Etats-Unis réclament des sanctions pour les auteurs.…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031