02/12
Besoins énergétiques des entreprises : Accord trouvé entre le Gicam et Eneo pour la couverture…
02/12
Sécurisation des actes d'état civil : Le Bunec lance la phase de numérisation et d'indexation…
02/12
Flambée des coûts des intrants : La Sosucam assure que le sucre sera disponible
02/12
Nord Cameroun : Cimencam en passe d’obtenir un permis pour l’exploitation du marbre
02/12
Lutte contre le Sida/Chantal Biya: «la marche vers l’éradication du Sida est encore longue»
02/12
Séquestration de Maurice Kamto à Douala: Albert Dzongang parle de ce qu'il a vécu
02/12
Récompense: l’écrivaine Djaïli Amadou Amal sacrée Femme d’influence culturelle 2021
01/12
MRC: Maurice Kamto séquestré à Douala, selon son parti politique
01/12
Election à la Fecafoot: la candidature de Maboang Kessack réhabilitée et Samuel Eto’o débouté
30/11
Attaque meurtrière d'Ekondo Titi: le président de la République affirme que ces actes lâches ne…
29/11
Art et culture : Le festival Ecrans noirs remet un prix spécial au président Paul…
29/11
Coopération : La Corée du Sud promet 4 milliards FCFA pour construire 3 campus numériques…
29/11
Expertise publique : La Cour suprême engage les inspecteurs et contrôleurs d’Etat à plus d'objectivité
29/11
Données des sociétés d'assurance : La Beac veut créer une plateforme numérique pour faciliter la…
29/11
Commémoration de la Journée Africaine de la Statistique: ONU Femmes - partenaire du système statistique…
29/11
Le gouvernement condamne les agressions des Homosexuels
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: le gouvernement va traquer les auteurs
29/11
Tuerie d’Ekondo Titi: les missions diplomatiques présentes au Cameroun condamnent
28/11
Coupe d’Afrique des Nations 2021 : La Caf dévoile le prix des billets d’accès au…
28/11
Crises sécuritaires au Cameroun: Perfidie des Ongs
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Une rencontre des Maurice Kamto, Patricia Ndam Njoya, Cabral Libii interdite à Yaoundé

Une rencontre des Maurice Kamto, Patricia Ndam Njoya, Cabral Libii interdite à Yaoundé

jeudi, 25 novembre 2021 11:23 Liliane N.

Cette rencontre devait permettre de rendre public les conclusions d’un travail portant sur la mise en place d’un code électoral.

Le 24 novembre 2021, Patricia Hermine Ndam Njoya, Maurice Kamto et d’autres leaders politiques devaient se rencontrer à Yaoundé, pour finaliser leur réflexion, sur la révision du Code électoral. La rencontre ayant été déclarée par Patricia Hermine Ndam Njoya la présidente de l’Union démocratique du Cameroun (UDC), le sous-préfet de Yaoundé 3 a sorti un arrêté pour l’interdire. L’autorité administrative a évoqué deux motifs pour justifier sa décision. La rencontre est donc interdite aux motifs d’ingérence dans les compétences législatives et tenue en cours de session parlementaire.

Pour les hommes politiques, le sous-préfet a violé la loi et n’a pas le droit d’interdire une rencontre.

«Les motifs  de l’interdiction du sous-préfet sont INFONDÉS sur le plan juridique et factuel. Il n' y a aucune interférence  ou empiétement dans les compétences législatives. Le travail fait par les partis d'opposition ne consiste pas à édicter une loi. Il s'agit d'un cadre de  réflexion citoyen rentrant dans les activités des parties politiques conformément à l'article 3 de la constitution qui dit clairement que les partis politiques concourent à l'expression des suffrages, avec obligation de  respecter la démocratie. Ce qui leur donne absolument le droit de réfléchir sur les règles démocratiques, en vue d'un meilleur  exercice  d'expression des suffrages  dont  la performance du  système électoral est la condition essentielle», affirme Anne Féconde Noah la porte-parole de Cabral Libii.

«Juste pour que les uns et les autres comprennent: chaque fois qu’un sous-préfet signe un acte d’interdiction d’une réunion publique au Cameroun, cet acte n’est qu’illégal et attaquable devant le juge administratif pour excès de pouvoir. Sauf si ce dernier requiert expressément l’implication du délégataire de l’autorité à cet effet (article 5(3)). Du coup l’interdiction ainsi que les modalités de recours contre celle-ci ne sont prévues qu’en ce qui concerne les manifestations publiques (article 8(2), (3) et (4)) », a écrit le député Cabral Libii.

Il faut rappeler que c’est en juillet 2021, que les leaders politiques se sont retrouvés pour entamer un travail d’amendement du code électoral. Il a été dit qu’au terme de ce travail, le document comportant les amendements de l’actuel Code électoral, sera partagé avec tous ceux qui ont apporté des contributions, les partenaires parties prenantes du système électoral, le gouvernement, les médias, la société civile et les amis du Cameroun.  

Liliane N.

 

Leave a comment

06 Avril 1984, premier et dernier jour où le Cameroun a vécu un coup d’Etat orchestré par des forces armées. La démonstration…

Agenda

«December 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031