27/09
Parlement allemand : Le camerounais Armand Zorn élu député
27/09
Union sportive de Douala : Le président Franck Happi claque la porte
27/09
Carnet noir: ces hommages rendus au Sultan Ibrahim Mbombo Njoya
27/09
Provocation du MRC: Maurice Kamto met en garde le régime
27/09
Plateforme portuaire : Le PAK va-t-en-guerre contre pollution de son domaine maritime et terrestre
27/09
Lutte contre le terroriste : 140 sous-officiers de la Gendarmerie camerounaise formés par le BIR
27/09
Nécrologie: Ibrahim Mbombo Njoya le roi des Bamouns est mort
27/09
Renouvellement des organes de base au RDPC: les partisans du maire Eric Niat et du…
26/09
Fecafoot: Jean Claude Mbede affirme que “ Samuel Eto’o Fils est un problème pour le…
26/09
Tripatouillage électoral à la Fecafoot: Samuel Eto’o Fils saisit le ministre des Sports et de…
25/09
Sévices corporels: Des policiers entendus par le juge
25/09
Procès des attentats du 13-Novembre : La vidéo de revendication de Daesh glace la cour…
25/09
Procès de R.Kelly : Après des témoignages accablants, place aux délibérations
25/09
Marché pharmaceutique: Le Cameroun peut - il gagner en autonomie d’approvisionnement?
25/09
Iya Mohammed: “Agneau du sacrifice et victime de machination”
24/09
Affrontements intercommunautaires : L'alerte de Médecins sans frontières sur la situation des déplacés
24/09
Évaluation sécuritaire à Bamenda : La déclaration du ministre Joseph Beti Assomo
24/09
Corruption : Le Cameroun a perdu plus de 17 milliards en 2020
24/09
Assistance militaire technique : La France s'engage à renforcer les capacités de la Marine et…
24/09
Election à la Fecafoot/Célestin Djamen : «sur quel fondement Samuel serait un piètre manager ?»
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Elecam se dit favorable à des modifications sur le Code électoral

Elecam se dit favorable à des modifications sur le Code électoral

vendredi, 15 février 2019 14:39 Otric N.

Dans cette perspective, Elections Cameroon (Elecam), l’organe en charge des élections au Cameroun, propose que l’âge de la majorité électorale passe de 20 à 18 ans.

 

La direction générale des élections du Cameroun (Elecam) a donné un avis favorable pour que des modifications soient apportées au Code électoral du pays. Faisant une première évaluation le mardi 12 février 2019 à l’Hôtel Mont Febé de Yaoundé, un mois et demi après le lancement des inscriptions sur les listes électorales, la direction générale des élections (DGE) a notamment regretté « le peu d’engouement des citoyens à s’inscrire sur les listes électorales », avant d’indiquer qu’il est nécessaire de « revoir l’âge électoral au Cameroun ».

Dans cette perspective, Elecam propose que l’âge de la majorité électorale passe de 20 à 18 ans. Selon Elecam, cela aurait l’avantage de permettre l’inscription sur les listes électorales d’un grand nombre de citoyens.

En effet, de nombreux analystes politiques estiment qu’il serait manifestement inéquitable, irrationnel et absurde de limiter le droit de vote à une seule catégorie de citoyens et à l’âge de 20 ans. Si les jeunes et les partis politiques se mobilisent de plus en plus sur le thème de l'abaissement de l’âge électoral, c'est parce que c'est « leur avenir qui est en jeu et ils ont l'impression qu'on joue avec leur avenir, qu'on ne prend pas du tout au sérieux les risques qui pèsent sur eux », précise un analyste politique.

Ce qui laisse penser que les jeunes qui constituent la majorité n’ont pas la capacité d'assumer leurs responsabilités car exclus du jeu politique à 18 ans. Ils pensent qu'à l'âge de 18 ans, le citoyen peut assumer toutes ses responsabilités y compris celle de voter si la loi lui en donne la possibilité.

Revenant sur le rapport de la Présidentielle 2018, il présente de nombreux points positifs : L’acheminement des Kits électoraux à temps, le respect de la loi électorale concernant les électeurs, la transparence tout au long du scrutin, l’équité dans le traitement des partis en compétition, le respect de la loi en matière de dépouillement public des voix, le déroulement du scrutin dans la sérénité.

Cependant, l’instance en charge de l’organisation des élections a relevé certaines imperfections liées aux erreurs de bureaux de vote, d’absence de noms sur les listes électorales pour certains citoyens pourtant inscrits à l’avance et qui n’ont pas pu remplir leur droit. Il reste dans ce sens, à relever les défis de la numérisation intégrale du fichier électoral. L’objectif étant d’organiser une élection crédible, dans un climat apaisé.

Les acteurs du processus électoral se disent néanmoins satisfaits des avancées du processus électoral au Cameroun et sont déterminés à mettre en œuvre les recommandations  contenues dans le rapport afin de contribuer davantage à la tenue plus conventionnelle des élections au Cameroun.

Otric N.

Leave a comment

Au Sud-Ouest et au Nord-Ouest, le Président de la république a fait respectivement des scores de 77,69% et 81,74%. Les régions anglophones…

Agenda

«September 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930