11/06
Insécurité : « Le Cameroun a une longue expérience dans la gestion de ses crises…
11/06
Cameroun : 30% des décès maternels sont dus aux avortements clandestins
11/06
Hécatombe de la falaise de Dschang : Des familles toujours dans l'attente des corps
11/06
Cameroun - Minfi : Un imposteur empoche 333.600.000 Fcfa
11/06
Cameroun : Les Unes du vendredi 11 juin 2021
11/06
Financement de l’Entrepreneuriat Territorialisé : Les concertations se multiplient
10/06
Convention : Cimencam et trois structures publiques pour construire 2 000 logements
10/06
Nord : Oumarou Ousmanou porté au poste de président du Conseil régional après le décès…
10/06
Cameroun-Microfinance : Vision Finances double son capital à 4 milliards de FCFA
10/06
Région du Sahel : Macron annonce la fin de l’opération Barkhane
10/06
Lutte contre le Covid-19 : Une camerounaise met sur pied un nouveau traitement
10/06
Cameroun : Les biens de Pascal Monkam placés sous administration séquestre
10/06
Gifle contre Emmanuel Macron : L'agresseur condamné à 4 mois ferme avec mandat de dépôt
10/06
Organisation de la CAN 2021 : L’Algérie dément vouloir remplacer le Cameroun
10/06
Exploitation minière de Kana : Le responsable de China mining aurait tiré sur l’un de…
10/06
Mayo-Darlé : Les artisans exploitants des sables et graviers reçoivent du matériel d’exploitation
10/06
Journaux en kiosque ce 10 juin 2021
10/06
Lutte contre le terrorisme et l’insécurité : Les comités de vigilance du Mayo Danay équipés
10/06
CAN 2021 : Lady Ponce ne cesse de désapprouver l'hymne retenu pour la compétition
10/06
Kambele : Les activités minières suspendues

Mouvement Réformateur ou l’ambition de bâtir une force politique pour tous les camerounais

mercredi, 12 mai 2021 12:50 Nicole Ricci Minyem

Alors qu’il parcourt le Cameroun et procède à l’installation des comités départementaux de la formation politique dont il préside aux destinées, Samuel Billong n’a de cesse de tenir le même discours devant ses camarades et ceux de la Région du Soleil Levant n’y ont pas échappé :  

 

« Notre devoir, c’est d’épargner aux camerounais de demain la pauvreté, le clientélisme, le favoritisme, le tribalisme, la corruption, les détournements des fonds publics et la guerre…

Donner un peu de son temps pour construire l’avenir de notre pays est un engagement salutaire. C’est un devoir pour nos enfants qui ne doivent pas connaître le même sort que nous…

Ceux d’entre nous qui n’ont pas cette ambition aujourd’hui devraient se ressaisir. Ceux qui pensent que, parce qu’ils ont un travail décent, un toit, une voiture…etc dans un océan de misère, ils n’ont rien à faire de l’avenir du pays se trompent lourdement… ».

Du point de vue du président du Mouvement Réformateur, ceux qui ne s’inscrivent pas dans cette dynamique « Jouent le jeu du pouvoir qui a plongé le pays dans la misère, la désolation et la guerre…

La Région de l’Est qui a pourtant un potentiel immense est malheureusement abandonnée et plongée dans un état misère inqualifiable à cause d’une bureaucratie aux services des intérêts égoïste…

Le potentiel minier, forestier et touristique de la région devrait suffire à lui seul pour porter tout le pays vers le développement ou si l’on veut, vers l’émergence puisque c’est le mot à la mode ».

 

Les griefs de Samuel Billong contre les tenants du pouvoir sont nombreux

Dans son discours, il prend entre autres exemple, le Décret d’application de la loi portant code minier sur la répartition des recettes relatives à l'extraction dans l’exploitation des substances minérales qui s’apparente, de son point de vue comme une vache à lait  pour des « Fonctionnaires et bureaucrates dont la gestion « est tournée essentiellement vers l’enrichissement des fonctionnaires et responsables publics qui se servent au lieu de se mettre résolument au service des populations…

Après le Trésor public qui bénéfice de 50% des recettes, ceux qui ont initiés ce décret se sont attribués 25% en laissant 10% seulement aux  populations riveraines et 15% à la commune du lieu d’extraction.

Cette répartition est déjà choquante. Plus grave, il est à peu près certain que les 10% des populations et les 15% des communes vont arriver très difficilement et dans bien de cas la part des populations sera détournée ».

Pour corroborer ses dires, Samuel Billong, nostalgique a conté l’histoire de la Société Sofibel, implanté à Belabo entre autres chargée de traiter sur place la majorité du bois coupé avec une scierie et une usine de contre-plaqués…

En outre, la Sofibel avait comme autre charge de mettre en valeur 112 000 ha pour l’agriculture et assurer la pérennité de la forêt de Deng-Deng en procédant à un reboisement sur place des espèces détruites. Enfin, les déchets du bois devraient être utilisés pour la fourniture du complexe en énergie électrique ».

 

Le changement s’impose de lui-même

Toutes choses que le Mouvement Réformateur ambitionne de changer, en procédant d’abord à l’éducation des masses afin que les uns et les autres se sentent impliqués dans la construction d’un Cameroun nouveau, dans lequel « les richesses du pays seront reparties entre tous les Fils et les Filles du Cameroun ».

 

Nicole Ricci Minyem   

Leave a comment

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux vendredi soir, Maurice Kamto, arrivé derrière M. Biya à ce scrutin avec 14,23% des…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930