18/05
Emprunt obligataire 2022 : Le Cameroun disposé à mobiliser plus que les 200 milliards de…
18/05
Exportations vers la RCA : Le Cameroun clarifie sa décision de renforcer les contrôles
18/05
Fête de l'Unité: l'usage du téléphone interdit durant le défilé
17/05
Expropriation des terres à Bali: les chefs duala en colère écrivent aux autorités
17/05
Opération de déguerpissement: Me Christian Ntimbane Bomo condamne ce qui se passe à Douala
17/05
Région de l'Extrême-Nord : Plus de 100 nouveaux déplacés internes enregistrés à Mokolo selon l'ONU
17/05
Humanitaire : Yannick Noah s’engage dans la lutte contre le paludisme
16/05
Owona Nguini trouve incroyable l’analyse de Dieudonné Essomba sur la crise anglophone
16/05
Le président de la Conférence épiscopale du Cameroun Mgr Andrew Nkea demande la libération de…
16/05
Journée Internationale de la Paix et du Vivre Ensemble: Unis dans la différence et dans…
16/05
Migration vers les farines locales: Les femmes de Yaoundé 5 se forment
16/05
Ni Courtisan Ni Flagorneur: Le pouvoir du Verbe et de la Verve
15/05
Crise anglophone: deux redoutables factions d’Ambazoniens annoncent le blocage de l’axe Mamfe-Ekok
15/05
Célestin Bedzigui : «les députés de l'opposition à l'Assemblée nationale sont-ils au niveau?»
14/05
Court séjour privé: le président de la République a quitté Yaoundé
14/05
Eliminatoires CAN 2023: voici la liste des Lions indomptables présélectionnés pour les matchs contre le…
14/05
Crash de l'aéronef de Cotco: aucun survivant n'a été retrouvé
14/05
Crise anglophone: les femmes des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest demandent la libération de…
13/05
Coronavirus : La vaccination protège-t-elle du Covid long ?
13/05
La rareté de la petite monnaie plombe l'économie Camerounaise
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Economie
  • Camair-Co : l’immobilisation d’une partie de la flotte fait chuter les recettes de moitié  

Camair-Co : l’immobilisation d’une partie de la flotte fait chuter les recettes de moitié  

mercredi, 13 février 2019 15:25 Otric N.

La flotte de six aéronefs de l’entreprise est diminuée de moitié du fait de l’immobilisation de trois avions, dont deux Boeing et un MA60 chinois. Cette situation a fait fléchir les performances de Camair-Co dès le mois de janvier 2019.

 

Selon les données de l’entreprise, à cause de l’immobilisation d’une partie de sa flotte, Camair-Co a engrangé des revenus de 1,4 milliard de FCFA au mois de janvier 2019. Une performance largement en dessous de la moyenne mensuelle de 2,4 milliards de FCFA enregistrée tout au long de l’année 2018.

Pour le compte du mois de février 2019, apprend-on, le top management de la compagnie aérienne publique camerounaise projette un fléchissement encore plus important des revenus de l’entreprise, à seulement 700 millions de FCFA.

Mais, pour sortir de cette zone de turbulences, Ernest Dikoum, le directeur général de Camair-Co, ambitionne de mobiliser très rapidement une enveloppe de 2,5 milliards de FCFA, afin de pouvoir mettre en service trois aéronefs de location, parmi lesquels deux Bombardier Q400 et un Boeing 737. Sur le court terme, apprend-on officiellement, il est également prévu la mobilisation d’une nouvelle enveloppe de 5,5 milliards de FCFA et la réparation des moteurs des Boeing 737 immobilisés.

Dans une interview accordée au journal Mutations en juin 2018, Ernest Dikoum affirmait que  les avions ne constituent plus un problème à ce moment, où la compagnie est dans sa phase de restructuration.

« Les avions que nous avons, nous les utilisons à environ 65% de leurs potentiels. Un avion est fait pour voler. Nous avons la capacité, nous avons deux avions qui arrêtent de travailler à 22h, parce que nous n’avons pas de pilotes. Nous avons besoin d’une vingtaine de pilotes. Le ratio qui doit être utilisé, en principe est lié à la fois au nombre d’avions et au niveau d’optimisation dans les heures de vol. Les compagnies qui utilisent beaucoup leurs avions, un avion sur près de 18h/24 ont les ratios les plus élevés. Et ça dépend du type d’avion. L’équation qui est intéressante pour Camair-Co dans cette phase de restructuration, c’est l’équation de la gestion de ses dépenses par rapport aux revenus d’exploitation », expliquait-il.

Rappelons que le 30 janvier 2019, la Cameroon Airlines Corporation (CAMAIR-CO) a indiqué avoir a obtenu, pour la troisième fois consécutive, sa Certification IOSA (IATA Operational Safety Audit) d’une durée de deux ans. Une certification dont l’audit de renouvellement a procédé à la conformité de plus de 1925 standards et procédures exigés par l’IATA (International Air Transport Association).

Lors de cette vérification, la compagnie aérienne nationale a été minutieusement évaluée sur des aspects comme l’organisation, la qualité, la sûreté, les opérations en vol, l’assistance au sol, la maintenance au sol, la préparation des vols, etc.

« La sécurité et la sûreté sont les deux priorités sur lesquelles reposent nos activités. Pour Camair-Co, le renouvellement de la certification IOSA est la preuve que nous opérons selon les standards les plus exigeants de l’aviation civile et illustre l’engagement de la compagnie en ce qui concerne la qualité de tous les services et opérations fournis à nos clients », se réjouit le directeur général, Ernest Dikoum.

Otric N.

Leave a comment

Narcisse Mouelle Kombi, né le 6 mai 1962 à Douala, est un universitaire et écrivain camerounais. Agrégé de droit public et de…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031