02/07
Iran : Trois séismes font cinq morts et des dizaines de blessés
02/07
Assemblée Nationale: Le ministre de la Santé Publique, le ministre de l’Agriculture et du Développement…
02/07
Assemblée Nationale: Pauline Nalova Lyonga Egbe interpellée à propos des pénalités relatives aux dépôts tardifs…
02/07
Honorable François Biba: “Les Droits d’auteurs en eaux troubles au Cameroun”
01/07
Subventions: la Fecafoot dément avoir perçu 560 millions de F du gouvernement
01/07
Fecafoot: Samuel Eto'o met fin au contrat de l'équipementier Le coq sportif
01/07
Activités Parlementaires: L’honorable Ghimbop Joséphine interpelle Paul Atanga Nji sur le temps de délivrance des…
01/07
Questions Orales: L'honorable Joshua Nambangi Osih s’est interessé au secteur Agro Pastoral
01/07
Parlement: “Intrusion de l'Etat dans la gestion active des affaires purement religieuses”
01/07
Guerre en Ukraine. Le drapeau européen déployé dans l’enceinte du Parlement à Kiev
01/07
Ntic: “L’employabilité et l’entrepreneuriat des jeunes à l’ère du numérique”
29/06
Question d’alternance: Michèle Ndocki accusée de vouloir diviser le MRC
29/06
Violences meurtrières à Akwaya: pour Maurice Kamto le gouvernement est incapable de prévenir les conflits…
29/06
Climat : Les inondations menacent près d’un quart de la population mondiale, selon une étude
29/06
L'Otan voit la Chine comme un «défi» pour ses “intérêts” et sa “sécurité”
28/06
Fièvre jaune : L’OMS veut évaluer le taux de couverture vaccinale au Cameroun
28/06
Attaques terroristes : Le Sous-préfet de Kouoptamo recadre la culture du maïs en zone urbaine
28/06
Flambée des prix : Les coûts des produits alimentaires importés augmentent de 15,3% en mai…
28/06
Valorisation des essences forestières : Le Cameroun veut réhabiliter les équipements du Centre de promotion…
28/06
Violences meurtrières à Akwaya : le ministère de la Défense parle d’une attaque terroriste
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Economie
  • Finances
  • Augmentation du prix du passeport : Les explications du ministre Louis-Paul Motaze

Augmentation du prix du passeport : Les explications du ministre Louis-Paul Motaze

lundi, 21 juin 2021 06:20 Innocent D.H.

La hausse du prix du passeport résulte des dépenses que va engager le prestataire pour la confection de cette pièce, explique le Ministre camerounais des Finances (Minfi). Selon le membre du Gouvernement, ces dépenses ne proviendront plus de l’Etat conformément aux dispositions nouvelles que prévoit l'ordonnance du 7 juin 2021.

 

L'ordonnance prise récemment par le Chef de l'Etat modifiant la loi de Finances du Cameroun pour l'exercice 2021, « Le droit de timbre sur les passeports nationaux est fixé, à compter du 1er juillet 2021 ainsi qu’il suit : délivrance, renouvellement et prorogation des passeports ordinaires : 110 000 FCFA ; le reste sans changement ». Le texte qui est désormais à l’Assemblée nationale vient d'être défendu par le ministre des Finances devant la Commission des Finances et du budget. L'ordonnance fait ainsi passer de 75 000 FCA à 110 000 FCFA, les frais relatifs d'obtention du passeport. Une augmentation qui est depuis quelques temps l'objet d'incompréhensions et controverses au sein de l'opinion publique. Le passage du Minfi devant la Chambre basse du Parlement l'a emmené à se prononcer sur les raisons de ce grand changement.

A en croire Louis-Paul Motaze, cette hausse résulte du changement de régime dans la prise en charge des dépenses liées à la confection des passeports au Cameroun. Le Minfi assure, « Le problème du passeport (…) je crois que la chose la plus importante est de dire que le Passeport va se faire sous un nouveau régime. Le régime du partenariat public-privé. C’est-à-dire que vous avez un prestataire qui va engager des dépenses pour la production du passeport. Personne ne va venir faire des dépenses pour vos beaux yeux. Donc ce prestataire a besoin d’être rémunéré sur la base du travail qu’il a fait et du fait qu’il a engagé ses propres dépenses. Donc ce n’est plus l’Etat qui dépense, c’est le prestataire qui dépense son argent et qui a besoin d’être rémunéré ».

Lire aussi : Passeport biométrique au Cameroun : Voici les étapes à suivre pour l'avoir en 48h

Cette hausse intervient 5 ans après la deuxième modification opérée sur le prix du passeport. En effet en 2016, le gouvernement décidait de faire passer de 50.000 Francs à 75000 FCFA le prix de cette pièce. Le gouvernement évoquait alors la nécessité de sécuriser ce document.

Raisons de l'augmentation du budget

Pour ce qui est de l'augmentation du budget de l'Etat, le patron des Finances clarifie, « L’ordonnance du Chef de l’Etat vise à constater qu’il y a eu des changements entre les prévisions qui ont été faites en décembre lorsque nous présentions le budget (budget qui a été voté et promulgué) et ce qui se passe maintenant. Je prends juste un exemple. Nous avons travaillé sur la base d’un baril de pétrole à un certain prix et on se rend compte que le prix du baril est allé vers la hausse. Ça entraine des ressources supplémentaires et comme nous travaillons sur la base de la transparence, il est normal que nous venions devant les parlementaires pour leur dire : voilà ce que nous allons recevoir en plus de ce que vous avez voté. Mais ces ressources supplémentaires entraînent des dépenses supplémentaires.  Donc il est normal que cette Ordonnance que le président a prise, qu’on la présente devant les parlementaires pour dire que voilà ce qui justifie l’augmentation du budget ».

Innocent D H

Leave a comment

Après avoir rompu avec Alassane Ouattara, le président du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie (PDCI) n'exclut pas une alliance avec le…

Agenda

«July 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031






Sunday, 05 June 2022 11:01