07/12
CAN 2021: la CAF dément la rumeur de la délocalisation du tournoi
07/12
Crise anglophone: Une bombe artisanale explose dans un marché de Buea
07/12
Perturbation du réseau téléphonique: Camtel dénonce le sabotage de ses installations à Yaoundé
07/12
Logone-et-Chari : De nouvelles violences intercommunautaires font plusieurs morts et une vingtaine de blessés
07/12
Extrême-Nord : Le Mincommerce instruit au Gouverneur de veiller à la non exportation de la…
07/12
Secteur bancaire : Charlotte Kouecheu nommée au poste de Directrice générale d’Union Bank of Cameroon
07/12
Violences à l'égard des femmes : Comment briser le silence ?
06/12
Maurice Kamo: «ceux qui disent que le MRC est mort, je leur mets au défi…
06/12
Monseigneur Serge Abeng Donatien Mbarga: “L’église Catholique n’est pas contre le mariage polygamique”
06/12
Election à la Fecafoot: Alliance entre Samuel Eto’o Fils et Tagouh Justin
06/12
Dr Aristide Mono: «le prof. Maurice Kamto, lorsqu´il tousse, c´est le régime qui éternue, Yaoundé…
06/12
Accident: un navire camerounais fait naufrage au large des eaux équato-guinéennes et camerounaises
03/12
Construction du Complexe Olembe: Cabral Libii annonce l’ouverture d’une enquête parlementaire
03/12
Financement des médias par l'Etat: Equinoxe affirme n'avoir jamais reçu de subvention
03/12
Stade Olembe et ses annexes: un nouveau report pour la livraison de l'infrastructure
02/12
Besoins énergétiques des entreprises : Accord trouvé entre le Gicam et Eneo pour la couverture…
02/12
Sécurisation des actes d'état civil : Le Bunec lance la phase de numérisation et d'indexation…
02/12
Flambée des coûts des intrants : La Sosucam assure que le sucre sera disponible
02/12
Nord Cameroun : Cimencam en passe d’obtenir un permis pour l’exploitation du marbre
02/12
Lutte contre le Sida/Chantal Biya: «la marche vers l’éradication du Sida est encore longue»
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Economie
  • Entreprises
  • Restructuration de la Semry: Des perspectives heureuses pour les producteurs du riz de Yagoua

Restructuration de la Semry: Des perspectives heureuses pour les producteurs du riz de Yagoua

lundi, 29 mars 2021 15:24 Innocent D.H.

Les experts viennent de se réunir à Garoua pour trouver des moyens efficaces devant permettre de transformer cette entreprise en une véritable unité moderne de production du riz made in Cameroon. C'était le temps d'un atelier de présentation des résultats de l'étude portant restructuration de la Semry menée à l'initiative du Gouvernement camerounais appuyé par la Banque mondiale (BM).

 

Depuis sa création en 1971, la Société d'Expansion et de Modernisation de la Riziculture de Yagoua (Semry), accumule une perte financière de l'ordre de 35 milliards de FCFA, ajouté à cela la vétusté de certains équipements. Un état de chose qui ne favorise pas l'optimisation de sa capacité productive pour atteindre les objectifs escomptés. Il est donc de bon ton de porter à la connaissance des membres du Conseil d'administration, les résultats de l'étude portant sur la restructuration organisationnelle de cette société. Selon Fidèle Mandoa, consultant : « Il est essentiel d’intégrer dans la chaîne de valeur rizicole le secteur privé. Il faut recentrer la Semry sur le service public, c’est-à-dire l’encadrement, l’augmentation, la construction des nouveaux périmètres pour doper la production locale ».

Pour sa part, le Directeur général Fissou Kouma, il s’agit d’une belle occasion dont il est important de saisir les atouts : « après réhabilitation de 7500 hectares de rizière, la Banque mondiale et le Gouvernement camerounais, ont jugé nécessaire de procéder à l’intensification de la riziculture par la revalorisation des aménagements existants ».

Un organigramme moderne va être mis sur orbite afin que la Semry retrouve ses lettres de noblesse. « Il s’agit d’un organigramme avec ses sous-systèmes au niveaux financier, budgétaire et humain qui répondent aux aspirations. Cette société, elle a ses potentialités qui peuvent aller 180 000 tonnes, alors qu’aujourd’hui c’est à peine si nous franchissons le seuil de 60 000 tonnes », fait savoir Midjiyawa Bakary, président du Conseil d'administration.

Des experts sont mis à contribution pour une présentation sans complaisance des résultats de l'étude pour que les administrateurs de la Semry puissent désormais permettre à cette entreprise de devenir une référence dans la production quantitative et qualitative du riz pour une autosuffisance alimentaire assurée.

 Innocent D H

Leave a comment

L’Arrêté qui souscrit à cette action a été signé ce Jeudi. « Est autorisée dans les villes de Douala – Bafoussam –Foumban…

Agenda

«December 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031