15/10
Drame de Buea: David Eboutou interpelle les récupérateurs “morbides”
15/10
Drame de Buea: “ Il faut respecter l'armée du Cameroun en toutes circonstances”.
15/10
Partenariat gagnant-gagnant : Une mission économique brésilienne séjournera au Cameroun du 25 au 30 octobre…
15/10
Entreprises : Samuel Njanga Kondo nouveau président du Syndustricam
15/10
Lutte contre l’insécurité alimentaire : La FAO et le Feicom mutualisent leurs forces
15/10
Drame de Buea : Maurice Kamto condamne ce qu’il considère comme « un assassinat »
14/10
Performances : 43 millions de FCFA collectés en septembre 2021 par le secteur des douanes…
14/10
FMI : Kristalina Georgieva maintenue au poste de Directrice générale
14/10
Covid-19 : Le Cameroun organise la troisième campagne d'intensification de la vaccination du 27 au…
14/10
Enseignement supérieur : Près de 600 titulaires de doctorat et de PhD seront recrutés en…
14/10
Décès de Cara Louise Ndialle: Le ministère de la Défense s’exprime
14/10
Taïwan : 46 morts dans l'un des incendies d'immeuble le plus meurtrier au monde
14/10
Comorbidités et antirétroviraux: Les personnes âgées et vivants avec le Vih sont désormais prises en…
14/10
Paix Mondiale: l’Afrique au centre des convoitises
14/10
Bâtiments et Travaux publics : Le travail reprend droit de cité au Matgénie
14/10
Investissements : Le Directeur général de la CNPS plaide en faveur de la crypto-monnaie et…
13/10
Coupures d’électricité : Le courroux des populations de Minta
13/10
Cancer du sein : Près de 2 000 décès annuels enregistrés au Cameroun
13/10
L'UEFA devance la Fifa et ouvre les candidatures pour l'Euro 2028
13/10
Lutte contre les faux médicaments : Chacun devrait s’y impliquer

Le port de Douala cherche 25 milliards de FCFA pour sa modernisation

mercredi, 20 novembre 2019 10:23 N.O

Il s'agit selon le journal Repères d'un très grand projet d'envergure. Il prévoit surtout la construction d'une clôture périmétrique éclairée de plus de 20 km.

Le port autonome de Douala en mode modernisation. C'est pour d'avantage sécuriser cet espace portuaire. Il s'agit là d'un grand projet d'envergure. Dans les faits, l'on procède à la construction d'une clôture le long de l'enceinte du port. Cette clôture est éclairée et protégée par des vidéosurveillance. On parle également dans la foulée d'un accès avec guérites, mais aussi des ponts bascules stratégiques.  

Au quotidien l'on assiste à la violation systématique des 1000 hectares de réserve foncière . « L'intense activité sur les 7 terminaux du port de Douala-Bonaberi (conteneurs, conventionnel, bois, fruitier, pêche, amont et rive droite dédie aux activités industrielles) place incontestablement cette plateforme face à un risque élevé d'infiltrations. L’on observe d'ailleurs qu'en toute illégalité, cet aire, domaine privé de l'Etat, est occupée par des particuliers, des industriels ou des commerçants de fortune, qui profitent de son étendue, sa proximité d'avec l'agglomération, et la tolérance administrative pour s'installer durablement », lit-on dans Repères.

Dans cette lancée, depuis 2015, les autorités du port engagent un vaste projet de consolidation de la superficie portuaire. Ceci, en collaboration avec le ministère des domaines, du cadastre et des affaires foncières. L'initiative permet alors la mise à nue de plusieurs  occupants illégaux. Depuis lors, beaucoup d'eau à couler sous le pont, il faut donc passer à une vitesse supérieure.

Dans le fond, c'est depuis 2018 que le projet de sécurisation du port autonome de Douala sort de terre. « D'importants travaux de sécurisation sont  confiés à l'entreprise Portsec S.A. Travaux qui prévoient une sécurisation physique constituée «d'une clôture perimétrique de plus de 20 kilomètres, éclairée et protégée par vidéosurveillance. Les accès, avec guérites, seront surveillés par des équipements ultra modernes. Des ponts bascules statiques et dynamiques en ligne serviront à la pesée systématique des véhicules lourds et conteneurisés. Des portes avec tourniquets pour accès des piétons après reconnaissance biométrique ou par un badge permettront de mieux filtrer les entrées », écrit Repères.

De source bien introduite on évalue le projet à 25 milliards de FCFA. Il  prévoit également une subdivision intérieure en zones spécialisées confinées dans des barrières sectorielles sécurisées : « les accès seront réservés aux seules véhicules et personnes autorisés et/ou habilitées », indique une source au port. On parle de 2021 pour la fin des travaux.

 
N.O
 

Leave a comment

L’information est véhiculée par le quotidien national bilingue Cameroon Tribune. L’on apprend en effet, que le pays bénéficie à nouveau d’un don…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031