28/05
Au Mali, l’imam Dicko critique « l’arrogance » de la junte et “l’orgueil” de la…
28/05
Au Sénégal, détresse et consternation après la mort de onze bébés dans un hôpital de…
28/05
Guerre en Ukraine: Scholz et Macron demandent à Poutine des "négociations directes sérieuses" avec Zelensky
28/05
Commune de Kekem: Les comptes administratif du Maire, de gestion du Receveur Municipal et gestion…
28/05
Serge Aimé Bikoï: “Le business du gouvernement camerounais met sous le boisseau la dignité humaine”
28/05
Dieudonné ESSOMBA: “ Vous ne pouvez pas défendre l'Etat unitaire et en même temps, lutter…
28/05
Minjec: Les responsables bientôt en camp de réarmement moral
28/05
Jeunes et dossiers de montage des projets: Comment s’y prendre?
27/05
Sécurité alimentaire : Comment Kinder et Buitoni peuvent-ils rebondir après leur scandale sanitaire ?
27/05
Convention Sinosteel S.A: Les populations de la Lobé et Campo rédigent une pétition
27/05
Déguerpissement des populations à Douala: Cabral Libii demande à l’Etat de restituer les terres aux…
27/05
Eliminatoires CAN 2023: voici la liste définitive des Lions indomptables convoqués par Rigobert Song
27/05
Le correspondant de Bbc afrique Frederick Takang kidnappé à Bamenda est libre
27/05
Réhabilitation du CHU de Yaoundé: Qu’est ce qui cause les lenteurs dans les travaux?
27/05
Conseil National de l’Ordre des Médecins: Le ministre de la Santé Publique une large consultation…
27/05
Modeste Mopa Fatoing: “Que cette épreuve soit pour vous, une épreuve de renaissance, de remise…
27/05
Déguerpissement des populations : les Sawas ont manifesté à Douala
25/05
Coopération Sanitaire: Le Cameroun et les États-Unis main dans la main pour améliorer l’offre en…
25/05
Douala: le corps sans vie d’un jeune homme découvert dans un immeuble au quartier Bilongue
25/05
Séjour privé de Paul Biya en Europe : Le gouvernement recadre Jean-Baptiste Placca
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Economie
  • Agro-Industrie
  • Exploitation des carrières de Logbadjeck: Les populations autochtones expriment leur ras le bol

Exploitation des carrières de Logbadjeck: Les populations autochtones expriment leur ras le bol

lundi, 11 avril 2022 06:19 Nicole Ricci Minyem

Le chef de cette Commune d’Arrondissement situé entre Edéa et Douala a rappelé aux responsables des entreprises Razel - Ferreira et autres qu’il est temps de respecter les engagements qu’ils ont pris au moment de leur arrivée dans cette localité

 

Dans une correspondance qu’il leur a adressée, sa Majesté Séraphin Motassi Hiol - Chef du village de Logbadjeck leur accorde un délai supplémentaire, afin qu’ils respectent les clauses consignées dans les cahiers de charge et si cela n’est pas fait, l’autorité traditionnelle promet que “ des actions visant à interdire les activités de ces entreprises seront menées dans les tous prochains jours…”.  

 

Quelques extraits de la correspondance 

 

“ A la suite de nombreux échanges devant l’Autorité administrative de notre Arrondissement courant 2021, vous vous êtes engagés à débuter des actions de développement, en attendant la signature du cahier de Charges qui aurait dû intervenir au plus tard  fin Octobre 2021… 

 

Le temps pour vous de produire un document qui devait intégrer les différents coûts de réalisations à faire dans des domaines bien précis; Or, il se trouve que depuis ce temps, rien n’a véritablement bougé, les premières réalisations que nos populations attendaient avant le début de l’année en cours ( 2022) ne sont pas visibles et jusqu’à présent, les différents cahiers de charge n’ont pas été signés…

 

Aussi, nous vous invitons à une autre rencontre devant l’Autorité Administrative au plus tard le 1er Mai 2022, ceci dans l’optique de la préservation de nos relations qui se trouvent fortement perturbées…”. 

 

Les abus que vivent les populations autochtones 

 

Il est au préalable, important de rappeler qu’une dizaine de carrières, voire plus, sont installées à Logbadjeck. Elles sont dirigées par des français, des chnois, des portugais et bien d’autres qui produisent du gravier en grande quantité. 

 

Cependant, ces expatriés se croient tout permis et n’hésitent par exemple pas à renvoyer chez eux, et parfois sous de fallacieux prétextes ( difficultés économiques), des membres de leur personnel recrutés localement. 

 

Les postes ne restent pourtant pas vacants et les autochtones sont remplacés presqu’automatiquement par des ouvriers venus des autres contrées. Une violation manifeste des conventions et engagements pris auprès des autorités traditionnelles, au moment de leur installation dans la localité. 

 

L’heure n’est plus à la négociation   

 

Les copies de la correspondance sus - mentionnée ont été déposées auprès de toutes les Autorités, dont le silence peut quelquefois susciter des interrogations; Surtout lorsqu’on sait de quelle manière les grosses industries exploitent les richesses de cette contrée, tandis que les Populations autochtones n’en bénéficient point, ou très peu, sans parler de la dégradation de la Forêt et de la Faune.

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

Il est désormais question d’après le ministère en charge de la Planification d’élaborer des plans d’actions opérationnels adossés à chaque secteur. La…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031