24/10
Olivier Bilé: L'Afrique ne sera pas un champ d’expérimentation de vaccins aux agendas cachés
24/10
Hommage: L’honorable Cabral Libii salue la mémoire du Professeur Théophile Yimgaing Moyo
24/10
Mvogo Bogo Rigobert Achille: A jamais dans les mémoires
24/10
Turquie : Erdogan ordonne l’expulsion des ambassadeurs mobilisés pour la libération de l’opposant Kavala
24/10
Utilisation des données: Essentielles à l’élaboration et à la planification des politiques
24/10
Coopération Cameroun -Nigéria
24/10
Infrastructure hydraulique: La remise à niveau a été faite par le comité international de la…
24/10
Jean lambert...Nang: Desperate Can
24/10
Marafa Hamidou Yaya: Le choix de l’action - mes dix ans au Minat
23/10
Climat : L’Arabie saoudite vise la neutralité carbone d’ici à 2060
23/10
Can Total des Nations Total Energies 2021: L’accord Cadre désormais signé
23/10
Stationnement inapproprié des camions: Albert Dzongang menace d’organiser un sit - in à Douala
23/10
Lutte contre le Covid -19 : l’Arabie Saoudite accompagne le Cameroun
23/10
Centre Hospitalier Régional d'Ebolowa: La mise en service est pour bientôt
23/10
Mairie de Douala 5ème: Un jeune homme perd la vie dans les eaux de Makepe…
23/10
Commune d'Afanloum: Angèle Meyanga au côté des populations
23/10
“Unesco Youth ICT BoostCamp for Central Africa”: Le Cameroun vit sa première édition
23/10
Covid -19 et attaque mondiale: Quand la menace sur la liberté d’expression a des répercussions…
23/10
Nécrologie: Théophile Yimgaing Moyo n’est plus
22/10
Problème d’hémodialyse à l’hôpital général de Yaoundé: le premier ministre saisi par le collectif des…
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Défense
  • Lutte contre le terrorisme: “ C’est au seul peuple du Cameroun qu’il reviendra de dire “ Game Over”.

Lutte contre le terrorisme: “ C’est au seul peuple du Cameroun qu’il reviendra de dire “ Game Over”.

vendredi, 01 octobre 2021 04:57 Nicole Ricci Minyem

Tel est en résumé le message contenu dans la chronique hebdomadaire du Capitaine de Vaisseau Cyrille Serge Atonfack Guemo - Chef de la Division Communication au sein du ministère de la Défense

 

Le message 

 

“En son temps, c’est-à-dire en 2016, il y a de cela 5 ans, un narratif délibérément simpliste et essentiellement mystificateur avait voulu faire passer l’insurrection armée survenue dans les régions administratives du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour une réaction spontanée de populations désabusées, réaction portée par une jeunesse elle aussi désillusionné 

 

Ce qui ne se faisait pas alors c’est qu’une insurrection armée a toujours résulté d’une préparation longue et minutieuse, les armes et les munitions utilisées à cet effet ne faisant pas d’apparitions miraculeuses entre les mains des insurgés.  

 

En réalité, les forces tapies dans l’ombre en attente d’un élément déclencheur, s’étaient servies des légitimes revendications corporatistes comme d’un prétexte pour mettre en marche une infernale mécanique programmée longtemps à l’avance.

 

De même aujourd’hui, la conclusion d’alliances apparemment contre nature n’a rien d’une improvisation. Le fait découle d’une démarche soigneusement planifiée assortie d’une répartition des rôles et des secteurs d’activité entre deux extrémismes, l’un se réclamant d’un antédiluvien fondamentalisme religieux, l’autre d’une lugubre obédience émancipationniste. 

 

L’antagonisme entre ces deux séparatismes n’est que de façade, les trajectoires de tous deux convergeant aussi bien sur les ambitions telles que le démantèlement de notre territoire national, que sur l’instauration d’une zone de pénombre sapientale au sein de l'intergénérationnelle camerounaise.

 

Qu’il soit avéré que les mouvances terroristes du Septentrion et de l’Ouest camerounais répondent du même donneur d’ordres ne serait dès - lors qu’une demi surprise, tout comme l’aura été l’usage d’engins explosifs improvisés dans l’Extrême - Nord, tout comme l’est la récente irruption d’armes antichars dans le Nord - Ouest. 

 

L’éventualité d’un pareil développement aura du reste été évaporée lors des dernières concertations en date, entre les responsables nigérians et Camerounais en charge de la lutte contre le terrorisme.

 

Les mesures prises à l’occasion desdites assises ont permis de renforcer celles prises antérieurement, et qui ont jusqu’ici limité la prolifération des engins explosifs improvisés  dans les zones en proie à l’insécurité. 

 

Par ailleurs, la coopération de plus en plus croissante entre les populations et leurs forces de défense et de sécurité parvient à desserrer l’étau de la psychose.  

 

Aussi,  et loin de constituer une espèce de game changer, autrement dit, loin de provoquer un renversement de la situation sur le terrain, situation irréversiblement en faveur des forces républicaines populaires et sécuritaires, le changement récemment observé dans les modes opératoires des forces obscurantistes s’apparente plus à une opération de communication. 

 

Au détour d’incestueuses collusions et allégeances, il s’agit pour les groupuscules terroristes de se redonner un semblant de contenance, dans le vain espoir d’ainsi retarder l’inexorable échéance de leur extinction.

 

Car c’est au seul peuple du Cameroun qu’il reviendra de dire “ Game Over”.    


N.R.M       

Leave a comment

Elle s’est réunie à Yaoundé le 18 décembre 2018. La session qui était la quatrième du genre a été présidée par Peter…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031