16/06
Explosion à Beyrouth : Des ONGs réclament une enquête internationale à l’ONU
16/06
Crise sécuritaire : Deux policiers et deux gendarmes tués à Otu
16/06
Cybercriminalité : 05 personnes interpellées pour le piratage du numéro de téléphone du gouverneur de…
16/06
Grabuge autour du Scsi : Le MRC pointe un doigt accusateur contre le Gouvernement
16/06
Scandale du Baccalauréat : La ministre des Enseignements secondaires sur le banc des accusés
16/06
Cameroun : 100 milliards de FCFA de plus pour la lutte contre le Covid-19
16/06
Le Cameroun lance une campagne nationale de promotion du bois d'origine légale
16/06
Le procès du jeune interpellé pour outrage au chef de l’Etat est prévu le 17…
16/06
Football : La CAF confirme que c'est le Cameroun qui organise la CAN 2021
16/06
Agitation à l’ambassade du Cameroun à Bruxelles : Eric Jacquemin va devoir s’expliquer
15/06
Le gouvernement épinglé après les épreuves controversées du Baccalauréat ESG 2021
15/06
Médicaments illicites du Covid-19 : Les trafiquants semblent avoir le vent en poupe au Cameroun
15/06
Survie Cameroun : Le rapport de Christian Penda Ekoka qui enfonce Maurice Kamto
15/06
Crise anglophone : De présumés Ambaboys attaquent un poste de police à Muea (Sud-Ouest)
15/06
Don volontaire du sang : Plus de 70 poches de sang collectées à Garoua par…
15/06
Le chiffre d’affaires des PME camerounaises chute de 80% au 2nd semestre 2020
15/06
Cameroun-Loi de finances rectificative : Les explications du Directeur général du Budget
15/06
Investissements en Guinée Conakry : Le milliardaire camerounais Paul Kammogne Fokam honoré
15/06
Yaoundé : Les présumés auteurs du cambriolage de la Direction Générale des Impôts arrêtés
15/06
Cameroun : Les Unes des journaux ce 15 juin 2021
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Défense
  • Guerre au NOSO : Cinq (05) militaires tombent suite à une attaque des Amba Boys

Guerre au NOSO : Cinq (05) militaires tombent suite à une attaque des Amba Boys

vendredi, 30 avril 2021 12:13 Stéphane Nzesseu

Ils se font appeler les « Marine Forces ». Leur slogan : « one spirit, one love ». Mais en vérité, il s’agit d’un groupe de jeunes camerounais qui ont pris les armes contre la patrie. Ils se réjouissent d’avoir ôté la vie à 05 militaires de l’armée républicaine camerounaise.

 

Hier jeudi 29 avril 2021, était jour de marché à Menfoung où se trouve un camp militaire. Une localité située dans l’arrondissement de Galim, dans le département des Bamboutos dans la région de l’Ouest.

Mais une localité limitrophe avec la région du Nord-Ouest et les villages anglophones en guerre actuellement. Et attendant les détails de ces évènements, les informations à notre disposition laissent croire que les hommes en tenues de ce camp militaire étaient en patrouille et de ce fait, ceux restés à la base étaient comme en sous-effectif. C’est cette fragilité que semble avoir exploité les assaillants de la « Marine Forces ».

Les assaillants, dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 avril ont attaqué le camp militaire de Menfoung dans les Bamboutos. Des hommes conduits par le combattant ambazonien baptisé « General No PITY ». Le Chef d’une milice qui se déploie sur le terrain du département du Ngo Ketundja.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on peut voir ces jeunes camerounais se réjouir de leur forfait et faire le décompte macabre de l’assaut contre les forces de défense. Des armes, des munitions, des tenues des hommes de l’armées qu’ils ont malheureusement pu éliminer.

Des images insoutenables où ils présentent les épaulettes de quatre soldats et le main coupée d’un dernier militaire tombé dans les filets de la mort. On peut également distinguer des équipements estampillés G.P. (Garde Présidentielle). Un butin qu’ils se réjouissent d’avoir récolté. Et qui manifestement va encore servir pour alimenter les prochaines attaques.

D’après des informations données par certains communicants de ces milices anglophones, ce coup de forces est historique pour les forces séparatistes. Au point où ce 30 avril 2021, celui qui se fait appeler « General NO PITY » vient d’être fait « Marshall » dans leur entente sordide. Ces communicants font explicitement savoir qu’ils continueront de mener de telles actions si le gouvernement de « La République » (nom générique donné au gouvernement camerounais), ne présente pas des excuses publiques.

Voici cinq ans que la guerre dure, et jour après jour, on continue de compter des morts tant du côté des civiles que des forces de défenses camerounaises. Vivement que les démarches diplomatiques en cours mènent à la cessation du crépitement des armes dans ces régions du Cameroun.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Le ministre des Finances, Louis Paul Motazé, a rencontré les membres du cartel d'affaires camerounais, le GICAM, dans le cadre d'un forum…

Agenda

«June 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930