30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes
29/07
Exactions de boko haram à l’Extrême-Nord: Beti Assomo au chevet des militaires blessés
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Culture
  • Santé
  • Santé: 12 milliards de FCFA pour lutter contre la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant

Santé: 12 milliards de FCFA pour lutter contre la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant

jeudi, 13 décembre 2018 11:32 Mfoungo

La Banque islamique de développement (Bid) a ouvert une ligne de crédit de 12,1 milliards de FCFA pour le financement du Projet d’élimination de la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant au Cameroun, rapporte un décret publié ce mardi par le Journal officiel (JO).

Selon le décret, il s’agit d’un « Accord de vente à tempérament (services) » pour lequel le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire est habilité à signer un accord avec la Bid. Cet appui financier de la Bid intervient dans un contexte de redéploiement de la lutte contre le Sida, dont le taux de prévalence est de 3,4% au Cameroun en 2018 contre 4,3% en 2011 et 3,9% en 2016, selon les résultats d’une enquête menée auprès des ménages pour l’évaluation de l’impact de la pandémie (CAMPHIA).

Malgré cette baisse du taux de contamination, il est question de mettre l’accent sur la prévention, bien que la transmission de la mère à l’enfant soit passée de 7,8% en 2012 à 0,1% en 2018. Par ailleurs, les données du Comité national de lutte contre le Sida (CNLS) font état de quelque 225.000 malades sous antirétroviraux (ARV).

On parle de transmission de la mère à l’enfant, lorsqu’une mère séropositive transmet le VIH à son enfant pendant la grossesse, le travail, l’accouchement ou l’allaitement. En l’absence d’interventions, les taux de transmission vont de 15 à 45%. Des interventions efficaces permettent toutefois de ramener ces taux à des niveaux inférieurs à 5%.

L’OMS collabore avec ses partenaires pour fixer des normes mondiales en matière de prévention du VIH, de soins et de traitement des femmes enceintes, des mères et de leurs enfants et pour favoriser l’intégration de la PTME dans les services de santé. L’OMS recommande par exemple de mettre sous traitement antirétroviral (TAR) à vie toutes les mères vivant avec le VIH pour protéger leur santé et assurer le bien-être de leurs nourrissons.

Les lignes directrices publiées par l’OMS en juillet 2016 conseillent, dans les pays ayant opté pour la promotion et le soutien de l’allaitement au sein parallèlement au traitement antirétroviral, aux mères vivant avec le VIH qui sont sous traitement et prennent bien leur traitement, d’allaiter leurs enfants exclusivement au sein pendant les 6 premiers mois de vie puis d’introduire une alimentation complémentaire jusqu’à l’âge de 12 mois. L’allaitement au sein et l’alimentation complémentaire peuvent être poursuivis jusqu’à l’âge de 24 mois et au-delà. Auparavant, le conseil de l’OMS était d’allaiter au sein jusqu’à 12 mois puis de cesser l’allaitement si une alimentation sûre et suffisamment nutritive pouvait être fournie.

Les nouvelles orientations se fondent sur des données scientifiques montrant que le traitement antirétroviral est très efficace pour la prévention de la transmission du VIH par le lait maternel si l’observance du traitement par la mère est bonne. Les nouvelles données impliquent que les mères vivant avec le VIH et leurs enfants peuvent bénéficier des nombreux avantages de l’allaitement au sein, concernant notamment la croissance et le développement de l'enfant, de la même manière que les mères qui n’ont pas le VIH et leurs enfants.

Les recommandations de l’OMS soulignent la nécessité pour les systèmes de santé de proposer des services de qualité pour le VIH, capables d’assurer la délivrance du traitement antirétroviral et de continuer à s’occuper des mères vivant avec le VIH.

Otric N.

Leave a comment

Malade et âgé (80 ans) Cavayé Yeguié Djibril vient d'être réélu président de l'Assemblée nationale du Cameroun. Un poste qu'il occupe depuis…

Agenda

«July 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031