21/09
Pour Valsero, le débat sur la présence du drapeau ambazonien lors de son concert au…
21/09
MRC: Maurice Kamto affirme que Michelle Ndocki reste militante de son parti politique
21/09
Attaques des Forces de Défense au Noso: selon l’armée, les Ambazoniens se font armés par…
20/09
Prise illégale d’intérêts : Les avocats d'Eric Dupond-Moretti veulent faire annuler sa mise en examen
20/09
Hommages: Jean de Dieu Momo salue la mémoire des soldats morts sur le front
20/09
Littérature: “ Dans les chemins de la Liberté, Énonciation d’une pensée”
20/09
Recettes douanières : Le Port de Kribi enregistre un chiffre record de 73,56 milliards au…
20/09
Extrême-Nord Cameroun : Plus de 800 présumés ex-combattants et associés de Boko Haram retournent au…
20/09
Assainissement : Yaoundé dispose désormais de sa première station de traitement des boues de vidange
20/09
Formation professionnelle : La Société Nachtigal Hydro Power Company s'engage à appuyer les structures camerounaises
20/09
Boko Haram: 67 écoles restent fermées dans l’Extrême-Nord
20/09
Close to 9,000 bitten, 140 killed by snakes in five years in Cameroon
20/09
Meurtre des élèves de Kumba: pour le Redhac de Maximilienne Ngo Mbe, les personnes condamnées…
20/09
Un avocat accuse Maurice Kamto d'avoir marché sur le sang des soldats récemment tués par…
20/09
Hervé Emmanuel Nkom sur le concert de Valsero: «il n’y avait pas un concert au…
20/09
Cameroon: Army silent over gruesome killing of soldiers in restive Anglophone region
20/09
Crise anglophone : le père d'un soldat décède trois jours après l’assassinat de son fils…
20/09
2021 AFCON Volleyball: Lionesses make history, lift trophy for third consecutive time
20/09
Les Unes des journaux du 20 septembre 2021
19/09
“Entre deux Can à la maison” ou revue historique du football Camerounais de 1972 à…

Littérature : “Le Marginal : Sombre complot contre un pygmée”

mercredi, 08 septembre 2021 10:42 Nicole Ricci Minyem

Tel est le titre du “Thriller” rédigé par Samuel Eddy Mbog, préfacé par l’auteur lui même en auto édition sur Amazon KDP, avec six chapitres et 112 pages 

 

Dans la préface, Samuel Eddy Mbog relève la difficile coexistence entre les communautés bantoues et les pygmées, premiers habitants d’Afrique a créé un mythe qui demeure profondément ancré dans les mentalités des peuples riverains de cette tribu pionnière : celui de la prétendue infériorité du peuple Pygmée face aux autres tribus environnantes.

Longtemps incompris, ils sont pratiquement restés en marge de l’évolution socio-économique, scolaire et technologique. Fortement attachés à la maîtrise des connaissances ancestrales et traditionnelles, avec pour principal référent la maîtrise des secrets de la forêt profonde. Ils sont très souvent injustement abusés par leurs concitoyens qui exploitent à vil prix leurs richesses.

En s’écartant généralement de l’école classique, du fait de l’inadaptation de leur mode vie nomade, l’on dénombre toutefois très peu, qui excellent sur le plan académique et trouvent une place de leadership dans la société moderne.

Résumé du roman

“Lorsque Craig s’engagea donc à suivre ceux qui allaient à l’école des blancs et à imiter les onomatopées qu’ils récitaient à tue-tête, Il eut la chance d’être pris en charge et scolarisé par le Père Rousseau un missionnaire français.

Naquit alors l’espoir qu’une élite nouvelle pourrait servir de témoin à l’histoire, pour démontrer qu’un pygmée mis dans des conditions adéquates, pourrait devenir une référence intellectuelle, professionnelle et académique. Oui  c’était l’occasion de démontrer que l’excellence est universelle, pas une question de taille ni de couleur.

La question qui se posait était de savoir si face à leurs idées préconçues de pseudo supériorité, les peuples bantous établis, pourraient intégrer le fait d’être dirigés par un pygmée marginal quoique beaucoup plus brillant, et d’évoluer sous ses ordres? 

Sauront-ils reconnaître la valeur intrinsèque de l’homme et ignorer ses origines ethnologiques ? Goliath acceptera-il de prêter le flanc à David ?

Craig va apprendre à ses dépens que le monde n’est pas comme lui il l’avait pensé; qu'il est fait de trahisons et que le combat est aussi ethno centré. Il découvrira également que l’homme peut être un loup pour l’homme, quand il s’agit d’argent et que l’amitié ne vaut pas un sou, surtout si on a affaire à un serpent de la pire espèce…”.

C'est une intrigue saisissante qui met en scène un crime savamment orchestré dans un cadre professionnel du Sud Cameroun, où le personnage principal flirtant au quotidien avec la mort et le danger sous la menace d'un ennemi tapis dans l'ombre finira par perdre bien plus que des plumes, une vie précieuse et l'espoir d'une postérité.

C'est aussi un appel au respect des droits des minorités et de l'égalité des chances de réussite sociale pour tous les peuples, car tous les Hommes sont égaux quelles que soient leurs races et leurs origines.

Informations sur l’auteur

Né le 17 décembre 1980 à Douala au Cameroun, MBOG Samuel Eddy est titulaire d’un baccalauréat option littérature et philosophie depuis 1998, ayant découvert sa passion pour l’écriture 2 années plus tôt, il commença à 16 ans la rédaction de son 1er ouvrage.

Aujourd’hui, titulaire d’une maîtrise en droit de l’université de Douala et d’un diplôme d’études professionnelles approfondies de l’ESSEC-Douala, il est consultant et promoteur de l’Agence de Marketing et Communication dénommée ABOVE CONSULTING et Directeur de publication d’un Magazine de promotion des communes rurales camerounaises dénommé le FONGIK’OR. Il est marié et père de 03 enfants.

 

Nicole Ricci Minyem

 

Leave a comment

Il n'y aura pas eu de surprise au terme de l'examen du 17e recours inscrit au Rolle du Conseil Constitutionnel. Le recours…

Agenda

«September 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930