30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes
29/07
Exactions de boko haram à l’Extrême-Nord: Beti Assomo au chevet des militaires blessés
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Culture
  • Littérature
  • Décret et Article 2 : Les bénéficiaires pervertissent le Droit et perçoivent indûment des avantages

Décret et Article 2 : Les bénéficiaires pervertissent le Droit et perçoivent indûment des avantages

mercredi, 30 juin 2021 13:39 Nicole Ricci Minyem

Telle est la principale problématique que soulève Abakar Ahamat dans cet autre ouvrage intitulé « Le Fameux Article 2…Les intéressés auront droit aux avantages de toute nature prévus par la Réglementation en vigueur »

 

Du point de vue de l’auteur, si ce dernier est « Tant prisé, choyé, souhaité et vénéré c’est certainement à cause de ses non – dits, ses sous – entendus, ses (pas clairement exprimés) ; Mais surtout pour les mille et une possibilités auxquelles cette formulation prédispose… ».  

 

L’Administrateur Civil Principal qui a réuni les Hommes des médias ce Mardi dans l’une des salles de lecture de la librairie Livre Afrique a ajouté que :   

 

 « Ceux qui bénéficient pas de cet Article 2, pourraient être tentés d’arrondir les fins de mois en se faisant stipendier ; ce n’est pas moralement correct, même si humainement, on peut les comprendre.

 

Mai, quand ce sont ceux qui sont des privilégiés, confortés et graciés par la magie de cet Article 2 qui se laissent aller à ces pratiques outrageantes, disgracieuses, compromettantes et dévalorisantes, alors, cela devient incompréhensible, impardonnable et donc sévèrement condamnable ».

 

Un discours qui n’émeut malheureusement personne

 

Tout simplement parce que les « bénéficiaires du Décret » semblent incapables de se contenter des avantages tels qu’ils sont prévus par la réglementation en vigueur, avançant sans vergogne cet adage : « La chèvre broute là où elle est attachée ».

 

Ils ne peuvent dès lors que se sentir agacés car, de leur point de vue, « l’auteur, lorsqu’il était en fonction, a joui de tous ces biens et aujourd’hui, il veut jouer le rôle de moralisateur » Alors qu’en fait, il n’est qu’ « un empêcheur de manger en paix… ».

 

Ceux qui profitent « Des avantages de toute nature » refusent d’assumer leurs responsabilités en se rendant de plus en plus coupables des forfais si impressionnants alors qu’il est évident pour tous que leurs salaires, encore moins leurs indemnités ne peuvent expliquer leur train de vie…

 

Comment sortir de toute cette perversion, de tous ces boulevards de détournements de deniers publics que confère la délégation de signature ?    

 

L’ancien gouverneur croit savoir que seuls «l’Article 66 et la Loi de 2006, bien qu’incomplète devraient être mis en contribution pour sanctionner toux ceux qui sont incapables d’expliquer la provenance de leurs richesses, de leurs avoirs… ».

 

« Le Fameux Article 2 » est un chef d’œuvre de 211 pages, subdivisés en quatre chapitres (          Agent Public : un statut de rêve pour tous ; Les avantages prévus par la réglementation ; Les avantages sonnants et trébuchants ; Les divers autres avantages non prévus par la réglementation). Il est écrit en français et en anglais » et, pour Abakar Ahamat, il ne s’agit pas d’un « règlement de compte, de l’attitude d’un homme aigri » mais plutôt « Une manière d’amener les futures générations à éviter les nombreux écueils qui meublent la carrière des administrateurs civils ». Il a été publié par les « Editions de Midi ».

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

C’est ce qui ressort de la traditionnelle adresse du Chef de l’Etat à la jeunesse au soir de la 55ème édition de…

Agenda

«July 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031